Bourse : Iliad se replie sous les prises de bénéfice

Cloud

A la veille des ‘trois sorcières’, Wall Street s’est placé dans le vert et a entraîné à la hausse ses homologues européennes. Les technos reprennent leur rythme, ils repartent en ordre dispersé !

La Bourse s’est montrée hésitante à la suite de Wall Street, qui prépare la séance dite des ‘

trois sorcières‘ ? expiration des options sur actions, des options sur indices et des options longues – qui marque la fin du trimestre boursier. La Bourse de Paris se maintient à la hausse, mais manque une nouvelle fois la marche des 4500 points. Le CAC40 progresse de 0,20% à 4.479,39 points. La Bourse de New York évolue en ordre dispersé, marquée par les indices et les dépôts de bilan en chaîne dans les compagnies aériennes (Delta Air Lines et Northwest Airlines). Si le Dow Jones progresse légèrement de 0,13% à 10.558,75 points, le Nasdaq recule avec la même faible ampleur, de -0,15% à 2.146,15 points. En août, les ventes des entreprises américaines ont augmentées de 1,1% et les stocks ont diminués de -0,5%. Quant aux prix à la consommation, ils ont progressés de 0,5%. L’euro subit les incertitudes qui sont associées aux élections législatives en Allemagne. Le dollar en profite pour se reprendre, et termine à 1,2220 dollar pour 1 euro. Le baril de pétrole brut est repassé sous la barre des 65 dollars, à 64,75 dollars au Nymex, le New York Mercantile Exchange. Les valeurs technologiques sont reparties dans leur évolution en ordre dispersé. Unilog gagne 4,18%, Sopra Group 1,64%, Gemplus 1,36%, Capgemini 0,43%. A l’opposé, Steria se replie de -1,68%, Infogrames -1,40%, Thomson -1,32%, Business Objects -1,31%, STMicroelectronics -0,97%, Altran Technologies -0,97%, Alcatel -0,57%, Atos Origin -0,17%. Iliad (Free) recule de -2,14% sur les prises de bénéfices. Un retour de flamme inévitable après le bond de 12% enregistré sur les dernières séances. Toujours confiant, Googe n’a perdu que -0,13% à l’annonce des détails de son augmentation de capital, 14,16 millions de titres à 295 dollars, soit 4,35 milliards de dollars. Le titre résiste au dessus de la barre des 300 dollars. Le New York Post évoque des discussions entre Time Warner et Microsoft sur la cession à ce dernier d’une partie des activités Internet d’America Online (AOL). Comme toujours avec ces rumeurs spéculatives, le titre du cédant Time Warner progresse, de 3,24%, tandis que le titre du repreneur Microsoft recule, de -0,15%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur