Bourse : incertitude sur Vivendi Universal

Cloud

Hésitante, Wall Street n’a pas donné l’impulsion nécessaire aux places boursières européennes pour poursuivre leur progression au même rythme ! Les technos ont avancé en ordre dispersé

La réaction des opérateurs après la publication des résultats de

Vivendi Universal déçoit ! Le géant des média progresse sur toutes ses divisions, qui participent au triplement des bénéfices du groupe, mais les résultats supérieurs aux attentes n’ont pas profité au titre, qui recule de -0,04%. La Bourse de Paris a continué de progresser, mais à un rythme plus modéré. Le CAC40 gagne 0,31% à 4.085,98 points. Quatrième séance consécutive à la hausse pour la Bourse de New York, malgré la chute de certains indices économiques majeurs. Le Dow Jones gagne 0,27% à 10.493,19 points, et le Nasdaq 0,59% à 2.042,8 points. L’indice d’activité de la Réserve fédérale de Philadelphie encaisse un net repli, et chute en avril de 25,3 à 7,3, mais reste cependant positif? dans l’indifférence générale ! L’indice des indicateurs avancés du Conference Board au mois de mai s’est inscrit à la baisse pour la quatrième fois consécutive, avec un recul de -0.2%, mais en ligne avec les attentes des analystes. Les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage aux Etats-Unis baissent de 20.000 à 321.000. Le dollar est reparti à la hausse, à 1,2634 dollar pour 1 euro. A l’inverse, le pétrole repart à la baisse, à 46,92 dollars le baril de brut léger. Les valeurs technologiques ont réduit la voilure, tout en se maintenant globalement dans le vert. Infogrames gagne 5,69%, Soitec 5,51% sur ses bons résultats, Iliad (Free) 2,92%. A l’inverse, Dassault Systèmes recule de -1,79%, GFI Informatique -1,11%, Atos Origin -0,89%. France Télécom n’a profité ni du relèvement de la recommandation de Goldman Sachs, ni de l’envolée de BT à Londres. Le titre ne gagne que 0,30%. Motorola a annoncé le premier plan de rachat d’actions de son histoire, pour 4 miliards de dollars sur trois ans. Le titre gagne 2,43%. Spécialiste de l’intégration et du commerce en ligne, BEA Systems bondit de 4,55% avec la publication de ses résultats trimestriels en hausse, 7% pour le chiffre d’affaires à 281,7 millions de dollars, et 35% pour le bénéfice à 34,1 millions. Intuit, éditeur de logiciels de gestion, perd -1,67% malgré l’accumulation de bons résultats : chiffre d’affaires et bénéfice net en hausse et conformes aux attentes, prévisions en hausse et programme de rachat d’actions. Que peuvent donc lui reprocher les investisseurs américains, hormis de ne pas figurer sur la liste des OPAbles d’Oracle ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur