Bourse : Infogrames dans le rouge avec Atari

Régulations

Les statistiques de l’emploi aux Etats-Unis et les télécoms ont contribué à terminer la semaine dans le rouge. A l’inverse, les technos américaines terminent à la hausse avec Oracle

Pour son deuxième trimestre fiscal, l’éditeur de jeux vidéo

Infogrames enregistre un recul sensible de son chiffre d’affaires, de -29,7% à 70,2 millions d’euros. Sur le semestre, l’activité du groupe a plongé de -52,2% à 125,7 millions d’euros. De son côté, sa filiale américaine Atari augmente sa perte à 25,2 millions de dollars, et -0,20 dollar par action. Le titre Infogrames plonge de -6,16%. La Bourse de Paris termine la semaine sur une note très légèrement négative, limitant ses pertes, sans pourtant ternir une semaine marquée par une nette progression. Le CAC40 a perdu -0,07% à 4.498,70 points, mais a progressé de 3,98% sur la semaine, pour venir se placer à proximité immédiate des 4.500 points. La Bourse de New York a terminé la semaine en faisant du sur place, hormis les valeurs technologiques américaines entraînées par Oracle. Le Dow Jones s’inscrit symboliquement à la hausse, 0,08% à 10.530,76 points, et le Nasdaq progresse de 0,43% à 2.169,43 points. Après le passage des cyclones, les économistes attendaient un fort rebond des créations d’emplois aux Etats-Unis. Avec 56.000 créations en octobre, c’est la déception à Wall Street. L’euro est à son plus bas des 18 derniers mois, à 1,1811 dollar pour 1 euro. Le baril de pétrole brut léger, profitant de la douceur du climat aux Etats-Unis qui devrait se prolonger durant quelques jours encore, s’est replié à 60,58 dollars à la clôture du Nymex. Les valeurs technologiques se sont plutôt bien comportées. Steria gagne 3,50%, GFI Informatique 2,50%, Sony 1,93%, Business Objects 1,76%, Altran 1,03%, Atos Origin 0,85%, Capgemini 0,83%. Quelques prises de bénéfices après le rebond de la veille. Soitec perd -1,68%, ou Oberthur -1,05%. Thomson prolonge son rebond, et gagne 3,56%. A Wall Street, l’annonce de la démission du directeur financier d’Oracle, numéro deux mondial des progiciels, a profité au titre qui bondit de 3,36%. Autre satisfaction pour les technos américaines, l’équipementier Internet Cisco Systems progresse de 2,1%. A l’inverse, Apple recule de -1,24% sur l’avis d’analystes pour qui le titre ne dispose plus de marge de progression.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur