Bourse : Infogrames plonge à la veille de Thanksgiving

Cloud

La dépréciation du dollar, qui subit un nouveau recul historique, vient réduire les perspectives de croissance. Ce qui inquiète les investisseurs et pousse les places boursières à creuser leurs pertes. Mais les investisseurs américains ont déjà la tête dans la dinde !

L’euro a franchit un nouveau record historique, à 1,3175 dollar pour 1 euro. La pression du billet vert s’accentue tandis que les perspectives de croissance hors des Etats-Unis s’amenuisent. Et les cambistes américains spéculent, amplifiant le mouvement.

Le nouveau record à la baisse du dollar est sans doute une mauvaise nouvelle pour l’inflation et les investissements étrangers aux Etats-Unis, mais c’est une très bonne nouvelle pour les exportations américaines, et donc pour la majorité des entreprises cotées. La fin de la semaine devrait être plus calme, car comme tous citoyens américains, les opérateurs fêtent Thanksgiving. Wall Street est fermé ce jeudi et vendredi après midi. Fête d’action de grâce, dinde au menu et un long week-end en perspective. La Bourse de Paris a suivi la tendance baissière des places européennes que le renforcement de l’euro face au dollar n’a fait qu’accentuer. Le CAC40 recule de 0,51% à 3.760,70 points. Surmontant les difficultés, la Bourse de New York termine la séance en positif. Le Dow Jones gagne 0,26% à 10.520,31 points, et le Nasdaq 0,88% à 2.102,54 points. Le Département américain du commerce a publié un recul des commandes de biens durables, de 0,4% en octobre, alors que le marché attendait une hausse. Les demandes hebdomadaires d’allocation chômage ont reculé encore une fois, et l’indice de confiance du consommateur de l’Université du Michigan s’est inscrit en hausse à 92,8, certes inférieur aux attentes mais en hausse quand même ! L’action Infogrames plonge de 12,24%. L’éditeur de jeux vidéo a présenté son plan de refinancement d’Oceanes 2005, pour 117 millions d’euros. L’annonce était attendue, mais l’articulation de l’opération s’organise autour de droits de souscription d’actions, ce qui laisse craindre une dilution. Infogrames a creusé sa dette, qui passe au premier semestre de 9,8 à 42,2 millions d’euros, en ligne avec ses prévisions. Capgemini cède deux filiales suédoise et norvégienne à EDB Business Partner, pour environ 22 millions d’euros. L’annonce n’a pas suscité l’enthousiasme à la Bourse, le regard tourné ailleurs, le titre perd 0,21%. Le moteur de recherche Google profite des commentaires positifs de le banque d’affaires Goldman Sachs pour gagner 4,32%. La fabricant de semi-conducteurs Analog Devices recule de 0,26% malgré des résultats en progression et supérieurs aux attentes, chiffre d’affaires à 632,1 millions de dollars et bénéfice net à 132,3 millions de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur