Bourse : Infogrames toujours dans le rouge

Cloud

Les places boursières européennes ont terminé sur leur plus haut de l’année, tandis que Wall Street a paradoxalement profité des mauvais chiffres de l’emploi en avril. Les technos ont majoritairement terminé à la hausse

L’éditeur européen de jeux vidéo

Infogrames a affiché au quatrième trimestre de son exercice 2005/2006 un recul de -3,5 % de son chiffre d’affaires à 94,7 millions d’euros. Si le groupe ne s’en tire pas si mal sur le premier trimestre 2006, la chute des ventes sur l’exercice s’est élevée à -32 %, confirmant la mauvaise tenue du marché américain. Le titre Infogrames a reculé de -2,99 %. La Bourse de Paris n’a pas eu à rougir de ses homologues européennes et, comme elles, elle a terminé la semaine sur un gain sensible supérieur à 1 %. Le CAC 40 a progressé de 1,01 % à 5.286,40 points. La Bourse de New York a terminé en hausse, profitant de la déception des chiffres de l’emploi. Le Dow Jones a gagné 1,21 % à 11.577,74 points et se rapproche de son record historique enregistré en janvier 2000, et le Nasdaq a progressé de 0,80 % à 2.342,57 points. Sur la semaine, le CAC 40 a gagné 1,4 %. À Wall Street, le Dow Jones a gagné 1,9 % et le Nasdaq 0,9 %. Aux États-Unis, le nombre de créations d’emplois enregistrés au mois d’avril -138.000 emplois non agricoles – est nettement inférieur aux prévisions des analystes, qui tablaient en moyenne sur 200.000 créations. En revanche, le taux de chômage est resté inchangé à 4,7 %. Paradoxe de l’économie, ce mauvais chiffre a été bien accueilli à Wall Street, car il pourrait retarder la prochaine hausse des taux de la Réserve fédérale américaine. Le dollar, en revanche, n’a pas apprécié les chiffres de l’emploi et a trébuché face aux autres monnaies. Le billet vert a terminé sur un nouveau repli, à 1,2725 dollar pour un euro. En revanche, cette situation profite à l’or, qui a touché son plus haut des 25 dernières années à 684,10 dollars l’once. La hausse inattendue des stocks d’essence aux États-Unis, le printemps est pourtant traditionnellement une période favorable aux déplacements, a relancé le cours du pétrole à la hausse, à 70,19 dollars le baril de brut léger. Mauvaise journée pour Altran Technologies, dont le titre a reculé de -0,76 % malgré l’annonce d’un chiffre d’affaire trimestriel supérieur aux prévisions du groupe, à 371,6 millions d’euros en hausse de 4,5 %. Meetic, le groupe de rencontres en ligne, entré récemment en Bourse, a profité d’une double actualité pour progresser de 2,03 %. Tout d’abord, son chiffre d’affaires trimestriel a fortement progressé (lire notre article), ensuite le groupe a annoncé une acquisition au Brésil. Les valeurs technologiques se sont bien comportées. GFI Informatique a gagné 3,35 %, Capgemini 2,28 %, Dassault Systèmes 1,52 %, Thomson 1,37 %, Alten 1,04 %, Alcatel 0,70 %, Sopra group 0,61 %, Steria 0,56 %, Soitec 0,47 %, Axalto 0,36 %, France Télécom 0,27 %, Atos Origin 0,09 %. Quelques baisses, Business Objects -1,15 %, STMicroelectronics -0,89 %, Ubi Soft -0,62 %, Oberthur -0,44 %, Gemplus -0,43 %, Iliad -0,06 %. À Wall Street, le discours ambitieux de la CEO d’eBay n’a pas suffit à rassurer les marchés, et le titre a plongé de -5,04 %. Comment justifier une progression annoncée ambitieuse sur tous les segments sans pour autant revoir ses prévisions de résultats à la hausse ? Une erreur stratégique que le titre paie cher ! Sun a gagné 3,03 %, Applied Materials 2,70 %, Amazon.com 1,65 %, Hewlett-Packard 1,74 %, Microsoft 1,54 %, Yahoo 1,46 %, Oracle 1,12 %, Apple 1,07 %, IBM 1,03 %, Intel 0,88 %, Dell 0,35 %. Electronic Arts a perdu -1,44 %, Cisco -0,50 %, Adobe -0,41 %, Symantec -0,28 %, Google -0,11 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur