Bourse : informatique et logiciels à la hausse sur Paris

Cloud

Séance du jeudi 30 janvier : Paris tire son épingle du jeu, tandis que Wall Street recule sous l’effet AOL Time Warner

Cap Gemini, qui a enregistré la plus forte hausse du CAC40 à +7,48%, s’inscrit en chef de file de la reprise des valeurs informatiques. Elles sont accompagnées par les valeurs logiciels, suite aux résultats positifs de Business Objects. Le CAC40 s’affiche en opposition avec Wall Street, et clôture à la hausse avec +2,61% à 2.914,13 points. La baisse de la Bourse américaine, engagée tardivement durant la séance, n’a pu influencer le marché européen qui ne demande qu’à repartir malgré la pression des Etats-Unis sur l’Irak. Passé la relative euphorie de l’annonce de résultats encourageants, France Telecom encaisse le coup. Pour rappel, la Commission Européenne a annoncé l’ouverture d’une enquête sur l’avance de 9 milliards d’euros versée pas l’Etat français actionnaire, qui pourrait être considérée comme une aide publique. Seule filiale à se redresser, Wanadoo enregistre une progression de +5,18%. La Bourse de New York encaisse mal l’effet AOL Time Warner. Le Nasdaq chute de -2,63% à 1.322,36 points, et le Dow Jones recule de -2,04% à 7.945,13 points. Les investisseurs d’outre-Atlantique restent sceptiques quant aux résultats des entreprises, et particulièrement inquiets sur l’issue de plus en plus probable du bras de fer contre l’Irak. Dans ces conditions, la publication d’indicateurs macroéconomiques, augmentation du chômage en France et aux Etats-Unis, ou croissance plus faible qu’attendue du PIB américain, n’est pas venue modifier le comportement des investisseurs. Tout juste confirment-ils leur position d’attente prudente.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur