Bourse : Ingenico bondit, Infogrames plonge

La multiplication des publications de résultats annuels plutôt positifs n’a pas suffit à la

Bourse de Paris pour qu’elle inverse la tendance et se redresse. Le CAC40 perd -0,46% à 4.066,69 points. La Bourse de New York clôture à la baisse, minée par le pétrole qui vient frôler son plus haut historique. Le Dow Jones baisse de -0,98% à 10.805,62 points, et le Nasdaq -0,59% à 2.061,29 points. La réserve fédérale américaine (Fed) a publié sur Livre Beige, qui confirme la croissance de l’économie américaine à un rythme mesuré. L’emploi continue de s’améliorer, les prix à la consommation restent stables, mais le prix des matières premières augmente. Le dollar prolonge sa baisse, à 1,3365 dollar pour 1 euro. Le cours du pétrole brut léger termine très proche de son plus haut historique, à 54,77 dollars, mais en ayant en cours de séance au Nymex frôlé à 2 cents d’écart les 55,67 dollars. Ingenico, leader mondial des terminaux de paiement, bondit de 7,45% sur la rumeur d’un rapprochement avec Gemplus, le spécialiste des cartes à puces, au travers de l’intérêt que lui porterait, selon Le Figaro économie, le fonds américain TPG, premier actionnaire de Gemplus. A l’inverse, sans doute sous l’effet Ingenico/Gemplus, Oberthur Card Systems, autre fabricant de cartes à puces, se replie de -0,58%, malgré la publication de résultats annuels positifs. Bénéfice net en progression de 32,4% à 25,1 millions d’euros, résultat d’exploitation en croissance de 11,2% à 40,2 millions et chiffre d’affaires en hausse de 4,8% à 430,1 millions. De plus, le groupe se montre optimiste pour 2005.

Infogames plonge de -6,32%. Le groupe accélère son repli et annonce que le résultat de l’offre publique d’échange simplifiée visant ses obligations à option de conversion et/ou d’échange en actions nouvelles ou existantes (« Océanes »), qui sera ouverte du 9 au 31 mars 2005, sera publié le 7 avril. Le fabricant de semi-conducteurs Xilinx a revu ses prévisions à la hausse. Mais le marché reste tendu après l’avertissement de TI, et le titre perd -0,60%. L’agressivité d’Oracle, qui surenchérit sur l’offre de SAP pour le rachat de Retek (lire notre article) est loin de satisfaire les investisseurs. Le titre recule sensiblement de -1,98%.