Bourse : Ingenico rebondit? en Russie

Régulations

Envolée du cours du pétrole sur fond de crise diplomatique et nouvel élan de
protectionnisme américain contre la Chine ont eu raison de la bonne tenue des
marchés à l’ouverture. Les technos se sont plutôt bien tenues

Les investisseurs ont profité de la dernière séance du premier trimestre 2007 pour équilibrer leurs portefeuilles.

Une décision protectionniste du Département américain du Commerce – l’application de droits de douanes sur l’importation de produits considérés à perte, comme le papier couché, en provenance de Chine – a suffit à bloquer toute velléité de redressement des places boursières américaines, et entrainé un repli inattendu des places européennes en fin de séance.

La Bourse de Paris a ainsi limité ses gains en fin de séance, contrainte par la décision américaine et le bond du pétrole. Le CAC40a gagné symboliquement 0,05 % à 5.634,16 points, ce qui lui permet juste de terminer la semaine à l’équilibre.

Le PIB (Produit intérieur brut) de la France a progressé de 0,7 % au quatrième trimestre 2006. Le taux de chômage a reculé à 8,4 % en février, mais ce chiffre n’est pas confirmé par l’Insee, ce qui ne peut qu’alimenter la polémique autour de ce sujet brulant en période électorale.

La Bourse de New York a terminé la semaine sur une note indécise, quasi à l’équilibre, et sans tendance. Le Dow Jones a perdu symboliquement -0,05 % à 12.354,35 points. Mais le Nasdaqa gagné 0,16 % à 2.421,64 points.

Une semaine à l’équilibre pour Paris, CAC40 0 %, mais qui accuse un repli à Wall Street, Dow Jones -1,0 % et Nasdaq -1,1 %.

Pourtant, les indices publiés ce jour sont favorables et avaient redonné un peu d’optimisme pour la dernière séance publique du trimestre? Le PMI directeurs d’achats de l’activité industrielle de la région de Chicago est au plus haut depuis avril 2005, avec un bond à 61,7. Dépenses (0,6 %) comme revenus (0,6 %) des ménages américains, en février, sont supérieurs aux attentes. En revanche, l’indice de confiance des ménages en mars, calculé par l’Université du Michigan, a chuté à 88,4, contre 91,2 en février.

Le dollar reste stable, à 1,3355 dollar pour 1 euro.

La crise diplomatique entre l’Iran, qui retient toujours 15 marins britanniques enlevés dans ses eaux territoriales, et la Grande-Bretagne continue de pourrir le marché pétrolier, le cours du pétrole brut léger a terminé à 65,73 dollars au Nymex, mais s’est maintenu au dessus des 66 dollars durant la majorité de la séance.

Ingenico a annoncé la vente de 17 000 terminaux de paiement sur carte à la Russie qui souhaite compenser la faiblesse de son équipement. Le titre a bondi de 3,67 %.

Une recommandation favorable d’Exane BNP Paribas, mais aussi les bons résultats d’Accentureont permis à Capgemini de gagner 1,75 %.

Ubi Soft a progressé de 1,50 %, Steria 1,37 %, Sopra Group 1,24 %, Iliad 0,82 %, Business Objects 0,66 %, Vivendi 0,53 %, Altran 0,46 %, France Télécom 0,36 %, Thomson 0,14 %, EADS 0,13 %, Dassault Systèmes 0,07 %, Soitec 0,06 %, STMicroelectronics 0 %.

En repli : Atos Origin -0,12 %, GFI Informatique -0,56 %, Gemalto -1,03 %, Alten -1,05 %, Alcatel-Lucent -1,34 %, Oberthur CS -1,50 %, Infogrames -4,55 %.

A Wall Street, Dell reconnait des erreurs dans le contrôle de sa comptabilité, pourrait revoir ses résultats antérieurs, et retarde la publication de ses résultats pour l’exercice 2006. Le titre a perdu -0,77 %.

Sun a progressé de 0,84 %, Microsoft 0,43 %, Adobe 0,41 %, Cisco 0,39 %, HP 0,35 %, eBay 0,33 %, nVidia 0,28 %, Intel 0,21 %. Amazon.com a perdu -0,05 %, Yahoo -0,16 %, Oracle -0,17 %, IBM -0,33 %, Google -0,60 %, Symantec -0,86 %, Apple -0,90 %, Applied Materials -0,97 %, Electronic Arts -1,81 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur