Bourse : inquiétudes avec la hausse des prix aux Etats-Unis

Cloud

La publication des prix de ventes au détail aux Etats-Unis en mars, plus forte que prévue, a relancé la crainte de voir la Fed remonter ses taux directeurs, une perspective qui pèse sur la Bourse américaine et réduit la progression des Bourses européennes

La séance de mardi a été marquée par la crainte d’une intervention de la Réserve fédérale américaine, la Fed, sur ses taux directeurs afin de limiter le risque de surchauffe de l’économie alors que la hausse des prix ventes au détail aux Etats-Unis en mars s’est révélée plus forte que prévue, à 1,7% alors que les économistes attendaient 0,6%.

La Bourse de Paris, après une forte progression à l’ouverture, recule à la suite des indices de Wall Street. Le CAC40 termine sur une progression de 0,92% à 3.774,69 points. Malgré les bons chiffres économiques, la Bourse de New York termine sur une baisse sensible. Le Dow Jones recule de 1,28% à 10.381,28 points, et le Nasdaq de 1,71% à 2.030,08 points. Le dollar maintient sa progression, et atteint sont plus haut de l’année face à l’euro. La devise européenne est passée à Wall Street sous la barre des 1,20 dollar, à 1,1951 à la clôture. Les valeurs technologiques ont évolué en ordre dispersé. Soutenus par les résultats meilleurs que prévu de l’américain Novellus Systems et dans l’attente des résultats d’Intel, Gemplus gagne 1,64% et STMicroelectronics 0,56%. Paradoxe du marché, les bons résultats de Novellus Systems ne profitent pas au titre qui perd 2,94%. Portant l’équipementier des semi-conducteurs a publié des résultats en hausse pour le premier trimestre, avec un chiffre d’affaires qui passe de 238,4 à 262,9 millions de dollars, un bénéfice en progression de 11,9 à 16,7 millions de dollars et des prévisions encourageantes pour le deuxième trimestre. Sur les télécoms US, AT&T voit sa recommandation baisser chez Goldman Sachs. La banque d’affaires a tenu à pointer du doigt la perte de parts de marché de l’opérateur et la baisse concurrentielle des prix. Après avoir tenu la vedette de la Bourse de Paris la semaine dernière, Eurotunnel continue de s’enfoncer. Le titre perd 9,62%, placé sous surveillance par Standard & Poor’s.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur