Bourse : Intel et Wall Street ont pesé sur les marchés

Régulations

Les prévisions, jugées mitigées, d’Intel pour le trimestre en cours, après un
4è trimestre en retrait, ont pesé lourdement sur Wall Street et les valeurs
technologiques

C’est à Wall Street, contrainte à la baisse par Intel et la hausse des prix à la production, qu’il faut chercher l’origine du repli enregistré par les places boursières ce mercredi 17 janvier.

Les investisseurs américains ont en effet sanctionné le géant des semi-conducteurs, non pas sur ses résultats trimestriels supérieurs aux attentes (cf. notre info de ce 17/01), mais sur les prévisions d’Intel, dont beaucoup se contenteraient, mais qu’ils jugent mitigées.

Que lui reproche-t-on ? Une prévision de marge brute de 49 % au premier trimestre 2007, contre 49,6 % au dernier trimestre 2006: insuffisant pour les fonds et investisseurs. Le titre a perdu -5,65 %.

Et Intel d’entrainer dans sa chute les technos, et en particulier les vamleurs des semi-conducteurs, dont le franco italien STMicroelectronics qui a chuté de -1,61 % !

Malgré une volonté haussière affichée en début de séance, la Bourse de Paris a terminé à la baisse dans le sillage de Wall Street. Le CAC40 a perdu -0,53 % à 5.561,78 points.

La Bourse de New York, entrainée par Intel et Cisco, a terminé dans le rouge. Le Dow Jones a reculé de -0,04 % à 12.577,15 points et le Nasdaqde -0,74 % à 2.479,42 points.

Les prix à la production en décembre aux Etats-Unis ont augmenté de 0,9 %, marquant une nette décélération par rapport à novembre, mais au dessus des prévisions des économistes. Et sur le même mois, la production a augmenté de 0,4 %, le consensus était là aussi en dessous !

Le dollar est reparti à la baisse, à 1,2935 dollar pour 1 euro. Le cours du pétrole s’est redressé, à 52,24 dollars le baril de brut léger au Nymex.

La rumeur d’un rapprochement avec le groupe franco allemand Sagem-Orga a fait grimper le titre du fabricant de cartes à puces Oberthur Card Systems, de 6,60 %. Cette consolidation redonnerait un peu de poids à Oberthur après la fusion des numéros un et deux du marché, Gemplus (-2,67 %) et Axalto, qui a donné naissance à Gemalto, qui a perdu -1,17 %.

Le titre EADS a cédé -2,84 % après l’avertissement lancé sur les résultats de sa filiale Airbus.

Les valeurs technologiques continuent de marquer le pas et se sont une nouvelle fois inscrites à la baisse. Capgemini a perdu -0,10 %, Alcatel-Lucent -0,18 %, Iliad -0,21 %, France Télécom -0,63 %, GFI Informatique -0,90 %, Alten -0,99 %, Vivendi -1,25 %, Business Objects -1,26 %, Dassault Systèmes -1,68 %, Ubi Soft -2,17 %, Soitec -2,54 %.

Quelques hausses : Altran 0,44 %, Steria 0,36 %, Sopra Group 0,16 %, Thomson 0,14 %, Atos Origin 0,02 %. Infogrames est resté stable.

A Wall Street, Cisco Systems a subi un second abaissement consécutif de recommandation, et le titre a reculé de -3,78 %.

Les hausses ont été rares, Oracle a progressé de 1,27 %, Adobe 0,37 %, Symantec 0,34 %. A l’inverse, Microsoft a perdu -0,19 %, eBay -0,30 %, Applied Materials -0,41 %, IBM -0,79 %, Yahoo -0,82 %, Sun -1,16 %Google -1,39 %, HP -1,64 %, Amazon.com -2,02 %, Apple -2,21 %, Dell -2,53 %, Electronic Arts -2,92 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur