Bourse : Intel, malgré de bons chiffres, déçoit?

Cloud

La crainte du relèvement des taux directeurs par la Fed a incité les places boursières européennes à la baisse, tandis que les perspectives d’Intel, bonnes mais jugées décevantes, ont pesé sur les valeurs technologiques

Le marché aurait pu se contenter des résultats trimestriels en forte hausse d’

Intel – le groupe enregistre un quasi doublement de son bénéfice au premier trimestre 2004 – mais c’était sans compter sur la tendance ‘Monsieur Plus’ des investisseurs américains que la perspective de progression du groupe a déçu? Chiffre d’affaires en hausse à 8,09 milliards de dollars, contre 6,75 au premier trimestre 2003, bénéfice en progression de 89% à 1,73 milliard de dollars n’ont pas suffit pour obtenir l’adhésion des investisseurs. Le titre Intel a perdu 1,08% à Wall Street. La déception sur Intel a donc pesé sur les valeurs technologiques, alors que les valeurs financières reculaient sur la tension sur les taux longs provoquées par la hausse des prix de ventes au détail aux Etats-Unis et accentuée par l’ampleur de la chute du marché mardi. Dans ces conditions, le redressement de Wall Street a été trop tardif pour profiter aux places européennes. La Bourse de Paris encaisse un repli de 1,15% à 3.731,43 points. A la Bourse de New York, l’indice des prix à la consommation en hausse de 0,5% en mars, une nouvelle fois supérieur aux attentes, est venu renforcer la tension autour d’une prochaine hausse des taux de la Fed. Le marché s’est pourtant repris, mais termine cependant en négatif. Le Dow Jones joue la stabilité avec un recul marginal de 0,03% à 10.377,95 points, et le Nasdaq se replie de 0,26% à 2.024,85 points. Le dollar continue sa lente progression sur le marché des changes. A Wall Street, l’euro clôture à 1,1948 dollar, après être passé sous la barre des 1,19 dollar en cour de séance. Thomson, dont le chiffre d’affaires trimestriel baisse de 1,4% à 1,85 milliards de dollars, mais progresse de 6,1% à taux de change constant, a confirmé ses objectifs de croissance pour 2004. Le titre prend la tête du CAC40 et gagne 4%. Le bénéfice trimestriel d’Apple Computer a plus que triplé à 48 millions de dollars pour son deuxième trimestre fiscal clôt le 27 mars, et son chiffre d’affaires est passé de 1,48 à 1,91 milliards de dollars, en particulier par les performances de l’iPod. Texas Instruments, premier fabricant mondial de composants pour la téléphonie mobile, a lui aussi plus que triplé son bénéfice net au premier trimestre 2004, 367 millions de dollars contre 117 un an plus tôt, pour un chiffre d’affaires qui passe de 2,19 à 2,94 milliards de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur