Bourse: JPMorgan fait confiance aux valeurs européennes

Cloud

Malgré l’excès de prudence des investisseurs, la Bourse oscille entre territoires positif et négatif. Les valeurs technologiques ont su profiter des commentaires de JPMorgan

Le bureau d’étude JPMorgan relève sa recommandation sur le secteur des valeurs technologiques européennes, qui passe de neutre à surpondérer. Cet avis vient confirmer la reprise des investissements technologiques dont profitent aussi les entreprises européennes du secteur.

Alan Greenspan a jeté un froid sur les places boursières en n’excluant pas un resserrement monétaire rapide aux Etats-Unis. Le président de la Réserve fédérale américaine a indiqué qu’il ferait “ce qui s’impose” pour maîtriser l’inflation. En clair, les investisseurs n’ont retenu de la déclaration du président de la Fed que la perspective d’un relèvement rapide des taux directeurs et sur des montants supérieurs aux attentes. Alors que le scénario le plus probable reste un relèvement d’un quart de point à la fin du mois ! Dans la foulée, la bonne tenue des valeurs technologiques n’aura pas profité au marché ce mardi 8 juin. La Bourse de Paris termine de justesse en positif, malgré l’excès de prudence des investisseurs et avec l’appui des technos. Le CAC40 progresse symboliquement de 0,03% à 3.723,46 points. Concentrée sur les commentaires d’Alan Greespan, la Bourse de New York termine sur une progression honorable. Le Dow Jones progresse de 0,40% à 10.432,52 points, et le Nasdaq de 0,14% à 2.023,53 points. Les cours du pétrole se sont stabilisés. Pour comprendre l’influence du brut sur le marché américain, rappelons que la pression fiscale sur l’essence y est limitée, et qu’en contre partie la hausse du brut y est fortement répercuté à la pompe? Profitant de la stabilité du pétrole et de l’effet des taux, le dollar se reprend. En fin de séance à Wall Street, l’euro est passé sous la barre des 1,23, à 1,2262 pour 1 euro. Les valeurs technologiques ont su tirer profit de l’avis de JPMorgan, à l’image d’Alten qui gagne 6,43%. A contre courant, et malgré la signature de plusieurs contrats, Alcatel perd 2,41%. STMicroelectronics perd 0,27% sur l’annonce de Texas Instruments qui certes révise à la hausse sa prévision de bénéfices, mais a eu le tord pour les investisseurs d’abaisser le haut de sa fourchette de prévision de chiffre d’affaires trimestriel, et qui termine sur une baisse de 0,72%. Oberthur Card System a signé un contrat avec l’administration américaine des services généraux pour la fourniture de cartes d’identité sécurisées. Le titre gagne 3,28%. L’éditeur de solutions Linux Red Hat recule de 0,48% après les commentaires de Banc of America qui abaisse sa recommandation, estimant que la valorisation du titre est élevée. Le fabricant de solutions télécoms mobiles Comtech Communications a publié un résultat trimestriel en progression sensible, chiffre d’affaires qui passe en un an de 48,8 à 51,2 millions de dollars, et bénéfices de 3,5 à 4,8 millions de dollars. Le titre bondit de 12,71%. Ca va mal pour le secteur des jeux vidéo. Après Interplay qui ne répond plus, Titus placé en redressement judiciaire et Electroinic Arts qui licencie (lire notre article), c’est au tour de l’américain Take-Two de publier des résultats en baisse, de réviser ses prévisions à la baisse et de chuter de 5,35% à Wall Street.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur