Bourse : la baisse pour les technos

Cloud

Les craintes d’un nouveau resserrement des taux directeurs des deux côtés de
l’Atlantique ont une nouvelle fois attiré les places boursières, comme les
technos, dans le rouge

La Bourse de Paris, comme ses homologues européennes, a plongé dans le rouge après le discours de la BCE. La Banque centrale européennen’a certes pas révisé ses taux directeurs, mais son président Jean-Claude Trichet a laissé entendre son intention de les relever en décembre. Le CAC40 a plongé de -1,13 % à 5.310,07 points.

Les statistiques américaines du jour ont accompagné les craintes d’un ralentissement de l’économie américaine. Les commandes à l’industrie ont augmenté de 2,1 %, mais les économistes attendaient 4 %. La productivité a stagné au troisième trimestre et le coût unitaire du travail a augmenté de 3,8 %, contre 3,4 % attendus.

Anticipant la hausse des taux européens, l’euro a repris du terrain, à 1,2772 dollar pour 1 euro. Le cours du pétrole est à la baisse, à 58,37 dollars le baril de brut léger au Nymex.

Les valeurs technologiques se sont massivement maintenues à la baisse : Gemalto -0,06 %, Iliad -0,30 %, GFI Informatique -0,51 %, UbiSoft -0,61 %, France Télécom -0,64 %, Capgemini -0,68 %, Gemplus -0,68 %, Business Objects -0,84 %, Alcatel -0,90 %, Thomson -1,17 %, STMicroelectronics -1,19 %, Dassault Systèmes -1,47 %, Sterai -1,47 %, Altran -1,62 %, Soitec -1,93 %, Atos Origin -2,45 %, Alten -3,93 %.

A la hausse mais de faible ampleur, Oberthur CS 0,19 %, Vivendi 0,10 %, EADS 0,05 %. Stables Infogrames et Sopra Group.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur