Bourse : la défense britannique achète des drones à Thales

Cloud

Nouvelle séance de consolidation sur les marchés européens, entraînés à la baisse par les prises de bénéfices. L’euro et le pétrole remontent. Le Nasdaq dévisse, les technos s’inscrivent à la baisse

Thales, groupe d’électronique et de défense, a signé un contrat d’un milliard d’euros avec le ministère de la Défense britannique pour la conception, la fabrication et la maintenance de drones, ces fameux avions sans pilote. Le titre gagne 1,3%. A la Bourse de Paris, les investisseurs continuent de profiter de la forte hausse des valeurs de ces dernières semaines pour prendre leurs bénéfices. Une consolidation souhaitée pour repartir sur des bases moins fragiles dans les semaines à venir. Le CAC40 se replie de -0,81% à 4.458,97 points. La Bourse de New York s’inscrit en net repli dans l’attente des chiffres mensuels de l’emploi, ais aussi avec la montée du cours du pétrole et la déception du secteur de la distribution. Le Dow Jones perd -0,82% à 10.610,10 points, et le Nasdaq -1,15% à 2.191,32 points. Pas de surprise du côté de la banque centrale européenne, qui maintient ses taux directeurs. Le taux refi reste donc à 2%. En, revanche, le taux directeur de la banque d’Angleterre, qui reste très élevé, recule à 4,5%. Le département américain du travail a publié les chiffres des inscriptions hebdomadaires au chômage, 312.000 enregistrées. C’est légèrement mieux qu’attendu, mais sans influencer le marché. Le dollar se maintient sur la tendance baissière, l’euro enregistrant sa quatrième séance à la hausse consécutive, à 1,2380 dollar pour 1 euro. La demande d’essence a progressé de 1,1% aux Etats-Unis en juillet. C’est le genre de donnée économique, qui permet de faire planer le spectre d’une pénurie, qui affecte le Nymex où le cours du baril de pétrole brut a une nouvelle fois progressé à 61,38 dollars, repassant sur la barre des 61 ! Le pétrole au prix fort ne fait pas que des malheureux? Les valeurs pétrolières se portent très bien et enregistrent des résultats exceptionnels. Mais elles souffrent d’un gouvernement russe qui vient de donner un coup de vis aux projets d’implantation des pétroliers occidentaux. Ainsi Total se voit-il contraint à renoncer au rachat du gazier Novatek. Les valeurs technologiques se sont inscrites en retrait, dans le sillage de Wall Street où le Nasdaq a décroché à l’ouverture. STMicroelectronics recule de -2,51%, Iliad (Free) de -2,23%, capgemini et Business Objects de -1,68%, Alcatel de -1,67%, Altran de -1,42%. Les résultats trimestriels de GFI Informatique (lire notre article) satisfont aux attentes du marché. Le titre progresse de 1,40%. Le géant américain des services informatiques Electroinic Data Systems (RDS) enregistre un bond de 8,60%. Les ésultats du groupe sont à la baisse, mais nettement supérieurs aux attentes du marché. Le chiffre d’affaires affiche un repli marginal de 5,24 à 5,20 milliards de dollars, le repli du bénéfice net est plus sensible de 270 à 26 millions de dollars, mais à 3 cents pas action, le groupe évite les pertes. De quoi réviser les objectifs de BPA, de 43 cents à une fourchette de 50 à 60 cents.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur