Bourse: la dégringolade continue, sauf Alcatel

Cloud

Les médiocres perspectives de l’économie américaine ont encore accentué le recul des places boursières

La Bourse de New York enregistre encore une forte baisse ce jeudi 17 janvier, essentiellement suite à l’annonce de lourdes pertes de la banque d’investissement Merrill Lynch et après des propos pas très diplomatiques du président de la ‘Reserv Bank’.

Le Dow Jones a reculé de 2,46% à 306,95 points, et le Nasdaq est à -1,99% soit 2.346,90 points.

Le président de la Réserve fédérale, Ben Bernanke, a tenté de rassurer les milieux boursiers en se déclarant – un peu tardivement – très favorable à un plan de relance budgétaire massif “à condition qu’il soit rapide”… Ces propos n’ont guère eu d’effets. Au contraire, semble-t-il.

Autre mauvaise nouvelle, après les 10 milliards de pertes de City Group hier, la banque d’affaires Merrill Lynch a vu son titre glisser de -10,24%, suite à l’annonce d’une perte nette supérieure au consensus pour son 4è trimestre.

Ce vendredi 18 janvier, la Maison Blanche devrait proposer une série de mesures de relance.

La Bourse de Paris était, elle aussi, toujours à la baisse. Le CAC 40 a perdu 1,31% après une journée tumultueuse, dans un volume d’échanges de 8 milliards d’euros, pour s’établir à 5.157,09 points, soit un recul à septembre 2006.

Londres a reculé de 0,68%, Francfort de 0,78% et l’Eurostoxx 50 de 1,04%.

A noter qu’Alcatel-Lucent a gagné +2,65% à 4,64 euros. Après une descente aux enfers, ces derniers mois, le géant des équipements télécoms s’est ainsi positionné à contre-courant du marché, suite à l’annonce d’un contrat de gestion et de maintenance du réseau de l’opérateur Brasil Telecom. Selon la presse brésilienne, ce contrat s’élèverait à 773 millions d’euros sur deux ans.

( A suivre )


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur