Bourse : la série noire continue

Cloud

En juin, pas une semaine dans le vert pour le CAC 40

Le mois de juin aura été un des plus catastrophiques pour les traders et les actionnaires. L’équation pétrole cher, hausse des prix et baisse de la consommation a provoqué une chute continue des indices et la dernière séance du mois n’aura pas permis de sauver les meubles.

A New York, le Dow Jones a encore a chuté de 106,91 points (-0,93%) et terminé la journée à 11 346,51 points. L’indice S&P 500 a enregistré une baisse de 4,77 points et clôturé à 1278,38, l’indice composite Nasdaq ayant quant à lui perdu 5,74 points (-0,25%), à 2315,63.

Sur la semaine, l’indice vedette de Wall Street a perdu pas moins de 4,19%, soit une perte mensuelle de 9,9% et annuelle de 14,4%. Le Nasdaq lâche 3,76% en cinq séances et 12,69% depuis le début de l’année. La Bourse de New York a ainsi signé vendredi sa pire semaine depuis le 10 février.

Depuis son record d’octobre 2007, il affiche une baisse de 20%, ce qui marque son entrée dans un cycle de “marché baissier” (“bear market”).

Wall Street, déjà plombée par les craintes entourant les valeurs financières et les technologiques, a également subi le contrecoup d’une nouvelle envolée des cours pétroliers, qui ont atteint de nouveaux records juste sous la barre des 143 dollars le baril.

De bonnes statistiques sur la consommation n’ont pas permis de sauver la séance.

Selon le Département au Commerce américain ce vendredi, les dépenses de consommation de mai 2008 sont ressorties en hausse de 0,8% aux États-Unis en dehors de l’effet des prix (+0,7% attendu), après +0,4% en avril. Les dépenses de consommation réelles ont en revanche augmenté de 0,4%, après +0,2% en avril. Les revenus des ménages US se sont accrus de 1,9% au mois de mai, après +0,3% en avril, soit largement au-dessus du consensus (+0,4%). Enfin, Enfin, l’indice d’inflation “core PCE” a augmenté de 0,1% en mai contre une hausse inférieure à 0,1% en avril, et +0,2% anticipé.

Dans ce marasme, Accenture a fait un bond de 6,4% à 41,34 dollars au lendemain de résultats trimestriels meilleurs que prévus et d’un relèvement de ses objectifs annuels.

Palm chute de 8%. Le fabricant de PDA a publié ses résultats du quatrième trimestre fiscal 2008. Sur le seul trimestre, Palm a écoulé 968.000 smartphones, soit une hausse de 29% en glissement annuel, un niveau record selon le Groupe. Sur la période, le groupe californien fait état d’un CA de 296 millions de dollars, en déclin de 26% par rapport à la même période de l’année précédente, sur une perte nette de 43,4 millions ou 40 cents par titre, contre des profits de 12,4 millions ou 15 cents de bpa, l’an passé.

Tibco Software prend 3,3%. Le groupe de Palo Alto a rapporté des revenus de 150 millions de dollars, en progression de 15% sur un an. Les profits ont par contre chuté à 3,5 millions ou 2 cents par titre, contre 9,2 millions et 4 cents sur la même période de l’année précédente.

Micron Technology dévisse de 12,7%. Sa perte nette est ressortie à 236 millions de dollars. Le chiffre d’affaires net grimpe à 1,5 milliard de dollars, alors que les prix moyens de vente des mémoires ont encore baissé sur le trimestre.

A Paris, le CAC 40 a perdu 0,65% ce vendredi (à 4397,32 points), portant la perte hebdomadaire à 2,48%. Sur un mois, l’indice de référence s’est replié de 11,54% (4 semaines dans le rouge), sur un an, la perte atteint 21,67%.

Plus forte baisse du CAC 40, Carrefour recule de 7,84% à 34,91 euros. Le géant de la distribution a révisé en baisse son objectif de résultat opérationnel.

Lagardère baisse de 2,05% à 36,23 euros et EADS 1,45% à 12,16 euros. Le premier a cédé une deuxième tranche de 2,5% du capital du second, dont il ne détient plus que 10% du capital, conformément au mécanisme mis en place en avril 2006, rapporte Le Figaro. Une troisième tranche de 2,5% devrait être cédée en juin 2009, ce qui fera descendre Lagardère à 7,5% du capital.

Seule une quinzaine de valeurs sur tout le SBF 120 ont fini la semaine dans le vert. Parmi elles, les pétrolières et les para-pétrolières ont eu le vent en poupe engrangeant de solides gains grâce à l’envolée des prix du pétrole. Vallourec a grimpé de 4,67%, Total de 2,10% et Technip de 0,47%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur