Bourse : la surprise vient de Gameloft

Cloud

Soutenues par le reflux du cours du pétrole, les places boursières européennes ont repris leur souffle, et terminent la semaine sur une note positive. Les technos se redressent des deux côtés de l’Atlantique

Si la rétrogradation de la menace de l’ouragan Rita en catégorie 4 a calmé le jeu, elle n’a pas pour autant mis fin aux inquiétudes des investisseurs. Dans la nuit, la rétrogradation s’est accélérée, présageant une ouverture plus optimiste des places boursières lundi.

En revanche, l’attention se portera plutôt durant le week-end sur la réunion des ministres de l’économie et des banques centrales du G7, qui évoqueront les risques liés au prix de l’énergie. La Bourse de Paris en a profité pour se redresser et mettre fin à deux séances consécutives à la baisse, avec un rebond de 0,65% à 4.477,20 points. Pas suffisant cependant pour rattraper le retard accumulé, sur la semaine l’indice parisien se replie de -0,72%. Le nouvel affaiblissement de Rita avant la fermeture de la Bourse de New York est arrivé trop tard pour profiter au marché. Mais l’aurait-il pu ? Car l’éloignement du danger ne fera pas oublier la volonté de la Fed de continuer de relever ses taux directeurs. Le Dow Jones se replie symboliquement de -0,02% à 10.419,59 points. En revanche, le Nasdaq a pris de l’avance et progresse de 0,29% à 2.116,84 points. Sur la semaine, le Dow Jones a perdu 2,1% et le Nasdaq 2%. Le baril de pétrole brut léger ‘light sweet crude‘ au Nymex s’est replié nettement au rythme de l’amélioration des avis du NHC, le Centre national des ouragans. A la clôture de Wall Street, il termine à 64,19 dollars. Le dollar en profite pour se reprendre, ainsi que de l’annonce par la Chine d’une fluctuation du yan dans des variations journalières d’une ampleur de 3% face à l’euro, au yen et aux autres monnaies, hors le dollar. La fluctuation quotidienne autorisée sur le billet vert reste limitée à 0,3%. Le dollar termine à Wall Street à 1,2039 dollar pour 1 euro. Les technos ont profité du climat boursier plus favorable pour terminer dans le vert. Alten gagne 1,92%, Iliad (Free) 1,60%, France Télécom 1,57%, Capgemini 1,51%, Thomson 1,38%, Gemplus 1,32%, Alcatel 0,67%, Atos Origin 0,35%. Quelques replis : Sony -1,59%, Axalto -1,05%, Unilog -1,03%, UbiSoft -0,60%, Soitec -0,58%. La bonne surprise est venue de l’éditeur Gameloft, spécialisé dans les jeux vidéo en ligne et sur téléphones mobiles. Le bénéfice net de l’éditeur s’est envolé à 2,7 millions d’euros, et le groupe a relevé sa prévision de chiffre d’affaires pour l’exercice, qui passe de 40 à 44 millions d’euros. Rien que du bon pour le marché, qui a plébiscité le titre en lui faisant faire un bond de 16,67%. Très attendu après le rachat de CCMX, les résultats de Cegid en ligne avec les attentes du marché ont validé la pertinence de l’acquisition et son intégration réussie dans le groupe. Cela n’a cependant pas suffit pour les opérateurs, le titre Cegid recule de -0,22%. A Wall Street, le fabricant d’ordinateurs de poche Palm device de près de -18% sur ses résultats décevants.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur