Bourse : le CAC40 franchit la barre des 3000 points

Cloud

Séance du 6 mai : le marché dispose-t-il de la capacité à se maintenir en territoire positif ?

Le CAC40 a progressé de 2,05% à 3.057,56 points, franchissant la barre des 3000 points au cours de sa quatrième séance consécutive à la hausse. Mais le marché va-t-il se maintenir sur sa tendance haussière ? Les échanges mardi sont restés peu actifs, et les indices macro économiques, tant en France qu’en Europe, restent inquiétants.

En France, le déficit budgétaire s’est accru de 21,49 milliards d’euros à fin mars. Si le gouvernement tente de réduire ses dépenses, dans le même temps, il doit encaisser une chute de ses recettes, double de celle de ses dépenses. Coté moral des industriels, selon l’INSEE, il s’est fortement dégradé au premier trimestre, ce qui risque de se répercuter sur l’emploi. La Bourse de New York s’est reprise en cours de séance. Le Dow Jones termine en territoire positif à 8.588,36 points, en progression de 0,67%, et le Nasdaq ne demande qu’à confirmer le retour à la confiance sur les valeurs technologiques, avec une hausse de 1,31% à 1.523,71 points. La Réserve fédérale américaine maintient son principal taux directeur à 1,45%. La décision rassure, et pourrait apporter une impulsion supplémentaire vers le retour à l’optimisme. Mais elle atteste aussi des incertitudes quant à la reprise économique aux Etats-Unis. Le leader mondial des équipements pour réseaux, Sisco, publie un résultat trimestriel en hausse, mais un chiffre d’affaires en baisse, du fait de la chute des investissements technologiques des entreprises. EADS s’est longtemps inscrit à la baisse après la publication de ses résultats trimestriels qui confirment le recul des commandes d’Airbus. Mais le groupe maintient ses prévisions pour 2003, arguant de la saisonnalité de son activité qui favorise les second et quatrième trimestres de l’année. Le retour en territoire positif a accompagné l’annonce du choix du fabricant des moteurs du futur A400M, pour le transport militaire : ce sera le TP400-D6 du consortium européen EPI (EuroProp International), qui réunit le français Snecma, le britannique Rolls-Royce, l’allemand MTU et l’espagnol ITP.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur