Bourse : le déficit commercial US suscite des baisses

Cloud

Les marchés ont déprimé après l’annonce du nouveau déficit commercial record aux Etats-Unis. La Bourse de Paris repasse sous la barre des 4.100 points?

Ce mardi, la déception est venue des statistiques du commerce extérieur américain, avec la publication du déficit commercial qui s’est creusé au mois de février de 4,3% à 61,04 milliards de dollars, un nouveau record !

Si la facture énergétique a pesé sur les échanges, le déséquilibre commercial avec la Chine a aussi joué un rôle important. La Bourse de Paris a suivi le mouvement baissier des places boursières européennes. Le CAC40 se replie de -0,51% à 4.096,81 points. La Bourse de New York relève la tête au moment de la clôture, à la lecture des minutes de la Fed. Le Dow Jones gagne 0,57% à 10.508,34 points, et le Nasdaq 0,67% à 2.005,40 points, ce qui permet à ce dernier de revenir au dessus des 2000 points. Une ‘petite phrase’ dans les minutes de la Réserve fédérale américaine a suffit à rassurer Wall Street : “L’inflation de base devrait certainement rester basse“. En effet, les membres de la Fed en déduisent que “une accélération des hausses de taux ne semblait pas nécessaire pour le moment“.La nervosité du Nasdaq, la bourse américaine des valeurs technologiques, pèse sur les valeurs du secteur. Capgemini recule de -1,41%, Vivendi Universal -1,40%, Thomson -1,34%, Alcatel -1,07%. La relance de la guerre des fondeurs, avec AMD et Intel qui avancent les dates de sortie de leurs premiers produits en technologie ‘dual-core’, profite à Soitec, qui progresse de 2,39%. Le dollar en profite pour se redresser et repasser sous la barre des 1,30, à 1,2918 dollar pour 1 euro. Après le rachat des parts de son principal actionnaire 20% au dessus de l’offre de Verizon, MCI pourrait demander à ce dernier de revoir son offre à la hausse. Le titre MCI gagne 0,38%. L’éditeur de logiciels pour réseaux BMC Software révise ses prévisions de résultats à la baisse. Mais comme l’annonce s’accompagne d’une réduction de 12% de ses effectifs, le titre progresse de 1,84% !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur