Bourse : le Japon fait chuter STMicro

Cloud

En consolidant leurs gains de la veille, les indices des places boursières européennes ont terminé à la baisse, après avoir -toutes- touché un pic des 40 derniers mois. Les semiconducteurs sont à la peine, les commandes japonaises d’équipements sont en baisse

C’est le cinquième mois consécutif, selon la SEAJ (

Semiconductor Equipment Association of Japan) que les commandes d’équipements de l’industrie des semiconducteurs sont en baisse. STMicroelectronics déprime et recule de -1,42%. La Bourse de Paris se replie avec les prises de bénéfices qui ont suivi la performance de la veille. Le CAC40 recule de -0,45% à 4.578,86 points, non sans avoir atteint un nouveau plus haut de l’année à 4.607,43 points dans la matinée. Elle ouvre à la baisse, mais termine à la hausse. La Bourse de New York profite des habillages de bilans à la veille de la clôture du troisième trimestre pour se redresser. Le Dow Jones progresse de 0,76% à 10.552,78 points, et le Nasdaq de 1,22% à 2.141,22 points. Rassurant? Après l’excès d’inscriptions au chômage enregistrées la semaine dernière, révisées à 435.000 (contre 432.000 précédemment), les chiffres de cette semaine sont nettement inférieurs aux prévisions des analystes, à 356.000. Le dollar est à la baisse, à 1,2042 dollar pour 1 euro. Nouvel accès de fièvre sur le cour du baril de pétrole brut, qui est reparti à la hausse. Les chiffres des réserves américaines, qui chutent à la suite des interruptions de production entraînées par les deux ouragans qui se sont succédés sur le golfe du Mexique, ont porté le baril à 66,79 dollars. Les valeurs technologiques ont adopté un profil bas, voire baissier. Sony recule de -1,71%, STMicroelectronics -1,42%, Alcatel -1,35%, UbiSoft -1,26%, Capgemini -1,20%, Thomson -1,15%, Gemplus -0,87%, Steria -0,76%. Iliad (Free) s’inscrit toujours en forte hausse, de 2,86%, affichant depuis le début de l’année une progression spectaculaire de 64%, largement aidée par les rumeurs sur l’intérêt que Bouygues porterait au groupe. Candidate au ‘dossier médical personnel‘, Atos Origin en profite pour inverser la tendance et gagne 1,21%. Une bonne et une mauvaise surprise sur les technos à Wall Street : Red Hat bondit de 29,86%. Premier acteur mondial de Linux et de l’open-source, l’éditeur a publié pour son deuxième trimestre fiscal des résultats supérieurs aux attentes. Chiffre d’affaires de 65,7 millions de dollars (46,3 en 2004), bénéfice de 16,7 millions (contre 11,8) et bénéfice par action de 9 cents, contre 7 attendus. Research In Motion, plonge de -9,39%. Le fabricant du Blackberry publie certes des résultats trimestriels en hausse, chiffre d’affaires de 490 millions de dollars (contre 310 millions un an plus taux) et bénéfices à 111 millions (contre 70,6). Mais le bénéfice par action de 61 cents est tout juste en ligne avec les attentes du marché, et surtout les prévisions pour le trimestre en cours ? CA entre 540 et 570 millions et BPA entre 62 et 68 cents – même si elles sont en ligne avec les attentes, déçoivent.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur