Bourse: le Nasdaq perd légèrement

Régulations

Le Dow Jones a beaucoup hésité avant de finalement clore sa séance de ce 17 avril en très légère hausse grâce à Big Blue

A New York, le Nasdaq (valeurs techno) a légèrement reculé malgré les bons chiffres d’IBM qui ont contribué à mettre le Dow Jones de justesse en positif . IBM a en effet rassuré les investisseurs en réhausant ses perspectives 2008. L’action a progressé de 2,17% à 123,08 dollars (cf. notre article par ailleurs).

Le Dow Jones est monté, puis descendu pour finalement ne gagner qu’un point à 12.620,49 points, soit + 0,01%. Le Nasdaq a perdu 8,28 points, soit -0,35% à 2.341,83 points.

Côté mauvaises nouvelles, la banque d’affaires Merrill Lynch, l’une des premières à avoir subi la crise immobilière des “subprimes” , annonce une perte approchant de 3 milliards de dollars en un trimestre! (due à des dépréciations d’actifs, et à la suppression de 4.000 emplois). L’action n’a pas chuté, au contraire : elle a gagné 4,05%!

eBay a chuté de 3,46% (à 31,01 dollars) pour avoir dit que le ralentissement de l’activité économique affectait les ventes aux enchères sur Internet… Le portail avait pourtant annoncé un bénéfice trimestriel et des projections 2008 supérieurs aux attentes.

Yahoo a légèrement reculé -0,11%, alors qu’il entend prolonger le partenariat avec son concurrent Google (sous-traitance de la publicité), plutôt que de trouver une issue avec Microsoft..

Paris a joué l’exception européenne: le CAC 40 a su résister, à la différence de Londres ou Francfort. Paris s’offre une 3ème séance de hausse consécutive.

Les valeurs repères de l’univers ‘high tech’ restent pourtant mitigées: certaines ont continué de remonter, d’autres, notamment France Télécom, Completel, Iliad… sont en recul.

L’opérateur historique a confirmé son intérêt pour l’opérateur scandinave TeliaSonera ; mais l’Etat suédois, s’il accepte la marque “Orange”, refuse le nom de France Télécom… Par ailleurs, la recommandation de Lehman Brothers est passé de “neutre” à “négatif” sur les opérateurs télécoms européens.

Dopé deux jours auparavant par les bons résultats et perspectives d’Intel, le secteur technologique européen (-6,32%) a accusé la plus forte baisse.

Sous l’influence de Nokia, qui a brutalement décroché de -13,55% après la publication de résultats inférieurs aux attentes, tout le secteur techno européen a dû encaisser ce mauvais coup.

STMicroelectronics, fournisseur clé de Nokia, a reculé -1,01% à 6,85 euros.

Altran fait un bond de +5,54% à 5,72 euros après avoir annoncé une augmentation de capital réservée et un accord de refinancement de sa dette. Il a également déclaré ne pas constater de signes de ralentissement du marché sur le deuxième semestre 2008 et 2009.

Evolutions des cours ce 17 avril, en euros et en pourcentage

. en hausse

Altran: 5,72 +5,54%

Capgemini, 38,92 +4,29%

Alten: 21,62 +2,37%

Alcatel: 3,82 +2,14%

Sopra: 47,67 +1,88%

GFI: 4,51 +1,12%

STMicroelectronics: 6,85 -1,01%

Steria: 21,20 +0,28%

Gemplus: 1,37, inchangé 0,00%

Neuf Cegetel: 36,16, inchangé 0,00%

. en baisse

Soitec Silicon: 5,05 -0,39%

Atos Origin: 36,18 -1,01%

Iliad (Free): 69,32 -1,32%

Ingenico: 21,25 -1,39%

Completel: 32,66 -1,92%

Gemalto 18,64 -2,20%

France Télécom, 19,86 -4,79%


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur