Bourse : le PC à la hausse mais Alstom dévisse

Cloud

Les places boursières ont su se redresser face à la faiblesse de la Bourse américaine qui enregistre sa plus forte baisse de 2004

Une nouvelle fois cette semaine, les performances des valeurs pétrolières ont donné aux places boursières européennes la force de se reprendre et de terminer en territoire positif, malgré la pression des marchés américains.

La Bourse de Paris termine la séance de ce mercredi 10 mars sur une note positive engagée en fin d’après midi. Le CAC40 gagne 0,56% à 3.758,09 points. La Bourse de New York est-elle entrée dans une phase de correction ? C’est semble-t-il ce que subit actuellement Wall Street, les trois séances consécutives à la baisse mettant fin à une année d’envolée. Et la correction a été sévère ce mercredi, le Dow Jones perd 1,53% à 10.296,89 points, la plus forte chute depuis le début de l’année 2004, et le Nasdaq perd 1,55% à 1.964,15 points. Le dollar confirme son redressement, malgré le creusement inattendu du déficit commercial américain qui atteint le niveau record de 43,1 milliards de dollars. Le billet vert se négociait à la clôture à 1 euro pour 1,2230 dollar. Alstom en chute libre est repassé sous la barre des 2 euros en cédant 12,73% sur la révision à la hausse de son estimation des charges de restructuration, qui passent de 450 à 650 millions d’euros, et à la baisse de sa prévision de marge opérationnelle. A New York, les frères ennemis HP et Dell ont profité de la publication de l’étude d’IDC publiée ce 10 mars, et qui prévoit pour 2004 et 2005 une augmentation de 11% en volume des ventes mondiales de PC. Et Eastman Kodak se replie après l’annonce du dépôt d’une plainte contre Sony accusé d’avoir violé pas moins de dix brevets détenus par Kodak dans les technologies de photo et vidéo numérique (lire notre information).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur