Bourse : le plongeon de Soitec

Cloud

Le chiffre décevant des créations d’emplois aux Etats-Unis a été diversement
accueilli par les places boursières, qui se sont placées à la baisse à la suite
de Wall Street. Les valeurs technologiques en suivi le mouvement
baissier

La rumeur de la perte d’un client aux Etats-Unis, formellement démentie par le groupe, a fait plonger le titre Soitec, le spécialiste du Silicium sur Isolant (SoI) qui améliore l’isolation des transistors gravés sur la couche de silicium des semi-conducteurs de nouvelles générations. Il a en effet plongé de -14,08 %, malgré que le groupe a confirmé ses objectifs annuels. Mais là encore, son objectif de marge à 18 % a été jugé trop optimiste?

Le titre EADS continue de chuter sur les déboires de l’Airbus, – 2,95 %. Conséquence des retards annoncés, le britannique Rolls Royce a annoncé la suspension de la production des moteurs de l’A380, pour 12 mois. Et une nouvelle rumeur, la démission du patron d’Airbus.

A la veille d’un accord de rapprochement entre l’italien Finmeccanicaet le français Thales, Alcatel recule de -2,30 % sur la perspective selon Les Echos du transfert de sa participation dans Galileo, le projet de GPS européen, à Finmeccanica.

Le dollar continue de se renforcer, il termine la semaine à 1,2600 dollar pour 1 euro. La rumeur d’un essai nucléaire de la Corée du Nord ce week-end a fait chuter le yen, la monnaie japonaise, et donc grimper le billet vert.

Le pétrole est reparti à la baisse et repassé sous la barre des 60 dollars. Le baril de brut léger a reculé à 29,76 dollars au Nymex.

La Bourse de Paris a repris son souffle et les investisseurs pris leurs bénéfices à la veille du week-end. Le CAC40 a reculé de -0,12 % à 5.282,06 points, mais il a enregistré une progression de 0,61 % sur la semaine.

La Bourse de New York a mis fin a trois séances historiques pour le Dow Jones en se repliant après la publication des chiffres de l’emploi. Le Dow Jones a reculé de 0,14 % à 11.850,21 points et le Nasdaq de -0,28 % à 2.299,99 points.

Les analystes craignent que le nombre de création d’emplois en septembre, 51.000, inférieurs aux attentes de 125.000, ne vienne confirmer le ralentissement de la croissance américaine. Le taux de chômage a cependant reculé de 4,7 à 4,6 %.

A Paris, Altran a progressé de 4,47 %, Oberthur CS 1,70 %, UbiSoft 1,53 %, Steria 1,18 %, Thales 1,10 %, Capgemini 0,44 %, Thomson 0,32 %, France Télécom 0,32 %.

Vivendi a reculé de -0,45 %, Sopra Group -0,71 %, GFI Informatique -0,71 %, Gemplus -0,77 %, STMicroelectronics -0,89 %, Gemalto -0,92 %, Dassault Systèmes -0,94 %, Alten -0,97 %, Iliad -1,57 %, Atos Origin -4,59 %.

A Wall Street, Google a progressé de 2,11 %, Applied Materials 1,22 %, Yahoo 1,15 %, Cisco 0,79 %, Qualcomm 0,30 %.

Adobe a reculé de -0,08 %, Dell -0,17 %, Microsoft -0,18 %, Symantec -0,19 %, Oracle -0,38 %, Citrix -0,40 %, Electronic Arts -0,46 %, Intel -0,72 %, Apple -0,82 %, Sun -1,00 %, Amazon.com -2,19 %, eBay -3,51 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur