Bourse : le rebond de Bouygues sur les rumeurs de cession des télécoms

Même si les patrons ont salué la victoire de Nicolas Sarkozy, une victoire attendue, il n’y a pas eu d’effet ‘élections présidentielles’ immédiat à la Bourse de Paris, qui a joué la stabilité au cours d’un week-end plus ou moins prolongé avec un volume d’échanges limité. Le CAC40 n’a progressé symboliquement que de 0,04 % à 6.071,44 points.

En Allemagne, les commandes à l’industrie en mars ont créé la surprise en affichant une progression de 2,4 %, alors que les économistes attendaient une baisse.

A la Bourse de New York, le vent de consolidation qui s’annonçait a cédé sa place à un regain d’intérêt pour les actions après l’annonce de l’OPA géante d’Alcoa sur Alcan, 33 milliards de dollars. Le Dow Jones a progressé de 0,36 % à 13.312,97 points, tandis que le Nasdaq reculait de -0,05 % à 2.570,95 points.

L’américain continue de s’endetter? Les crédits à la consommation aux Etats-Unis ont, en rythme annuel, bondi de 6,7 % en mars, très nettement au dessus des attentes des économistes, soit 13,5 milliards de dollars de dettes personnelles supplémentaires.

L’euro a continué sur sa lancée face au billet vert, à 1,3606 dollar pour 1 euro. Le cours du pétrole continue quant à lui de se replier, à 61,56 dollars le baril de brut léger au Nymex.

A Paris, les rumeurs de cession de Bouygues Telecom, même démenties par le groupe de BTP qui cherche plutôt à diversifier son activité vers Alstom et vers Areva, ont permis au titre Bouygues de bondir de 3,50 %.

Quant à EADS, il a enregistré malgré les retards une nouvelle commande de quatre gros porteurs Airbus A380 par Emirates, qui a par ailleurs confirmé sa commande initiale de 43 A380.

Wall Street a spéculé sur l’annonce d’un prochain iPod, ce qui a permis au titre Apple de rebondir de 3,8 %. Fin de spéculation, en revanche, sur la fusion Microsoft et Yahoo, la perspective de rapprochement s’éloigne, le titre Microsoft a repris 0,49 % et Yahoo perdu -1,94 %.