Bourse : le rebond se confirme sur toutes les places

Cloud

En Europe comme à Wall Street, les Bourses se reprennent. Quelques exceptions dans les cotations

L’effet bénéfique de la baisse des taux bancaires (rappel : 1% aux Etats-Unis) a continué à stimuler fortement les places boursières. Certains résultats d’entreprises ont été supérieurs aux attentes. Il n’a fallait pas plus pour que les cotations se confortent nettement à la hausse, malgré quelques exceptions.

A New York, l’indice Dow Jones a encore bondi de +2,11%, soit un gain de 189 points à 9.180,69 points.

L’indice Nasdaq (valeurs technologiques) a progressé dans la même proportion, avec +2,49% à 1.698,52 points. Certes, les perspectives de récession ne sont pas effacées, mais elle paraissent atténuées.

L’annonce d’une baisse de la croissance -0,3% du PIB aux Etats-Unis, au troisième trimestre, n’a surpris personne.

Certes les questions clés demeurent: Quelle ampleur aura vraiment la crise et quand en sortira-t-on?

Dans ce contexte, beaucoup d’investisseurs sont prêts à considérer que les valeurs technologiques seront les premières à profiter de la reprise. Ce qui explique qu’Intel et Hewlett-Packard affichent ainsi les plus fortes progressions du Dow Jones, avec respectivement +8,02% et +6,47%, suivi d’Apple qui se conforte à la hausse avec +6,21%.

L’exception, c’est Motorola. La publication de résultats décevants et le report de sa réorganisation prévoyant la scission de ses activités de téléphones portables ont été sanctionnés: le titre a reculé de -5,31%. ( lire notre article, par ailleurs)

En Europe, la majorité des places boursières ont confirmé, elles aussi, le retour à la hausse, malgré des hésitations évidentes. Différents projets de soutien à la croissance, en particulier en Allemagne, ont marqué positivement les esprits.

La Bourse de Francfort, avec +1,2% a notamment tiré les marchés, suite à un rebond exceptionnel de Deutsche Bank qui a grimpé de 17,74% à 20,20 euros. Londres et Milan ont gagné +1,15%, et Madrid +2%.

En France, on commence seulement à reconnaître les faits : Éric Woerth, ministre du Budget, a évoqué un “ralentissement extraordinairement fort” de l’économie française, tandis que Christine Lagarde parlait, il y a quelque temps encore, d’une “croissance faible” !

La Bourse de Paris a enregistré sa 3è séance consécutive à la hausse, même si cette dernière est modérée. Le CAC 40 s’est contenté de +0,15%, soit 5 points de mieux seulement à 3.407,82 points.

Faisant beaucoup, beaucoup mieux que les valeurs bancaires (BNP Paribas à +1,23%, UBS à +3,18%…), Alcatel-Lucent a franchi un record de redressement de +20,05% à 2,024 euros, avec l’annonce en milieu de journée de la confirmation de ses objectifs 2008, et l’annonce d’une cession possible de sa participation dans Thales (lire notre article, par ailleurs).

Ce contexte n’a pas empêché France Télécom de reculer fortement, -3,6%, après l’annonce d’une croissance de 1,1% seulement de son chiffre d’affaires à 39,854 milliards sur 9 mois (au 30 septembre). Les investisseurs n’ont pas voulu retenir que les objectifs sont maintenus pour la fin de cet exercice 2008.

___

A Paris, évolution des cours (titres “technologiques”, CAC 40), ce 30 octobre 2008, en valeur, et évolution par rapport au 29 octobre (en pourcentage). . en hausse: ALCATEL-LUCENT 2.024(c) +19.76%

GROUPE STERIA 9.82(c) +11.59%

ATOS ORIGIN 18.10(c) +7.67%

GEMALTO 22.81(c) +7.29%

ALTEN 18.60(c) +6.29%

ILIAD ( FREE ) 60.27(c) +5.79%

SOITEC SILICON 2.62(c) +5.22%

INGENICO 11.36(c) +4.41%

GFI 2.70(c) +4.65%

CAP GEMINI 24.875(c) +4.17%

ALTRAN TECHNOLO 3.83(c) +2.96%

. en baisse:

DASSAULT SYSTEM 31.90(c) -1.85%

SOPRA GROUP 35.00(c) -1.27%

FRANCE TELECOM 19.515(c) -3.63%

STMICROELECTRONICS 6.256(c) -3.90%

Sources: Boursorama/SRD/Silicon.fr Agence de Presse Magazine.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur