Bourse : le rebond spectaculaire de Business Objects

Cloud

Difficile de se maintenir dans le vert quand Wall Street joue la baisse ! Malgré des résultats d’entreprises encourageants, les places boursières européennes se sont trouvées contraintes à la baisse !

Business Objects a retrouvé bonne grâce auprès des investisseurs, qui l’avaient boudé pendant un temps, inquiets des conditions de la fusion avec Crystal Decision, et surtout des bénéfices ! Avec la présentation de ses résultats – trimestriel et annuel – en forte hausse et supérieurs aux prévisions et aux attentes des analystes (lire notre article), le titre a bondi de 11,41%. La Bourse de Paris n’a pas su profiter des bons résultats de ses entreprises, et marque une pause dans sa reconquête des 4.000 points. Le CAC40 affiche un recul symbolique de 0,03% à 3.980,77 points. Hervé Gaymard, ministre des Finances, a annoncé l’ouverture du capital d’Areva, d’EDF et de GDF, entre l’été et la fin de l’année. Et celle de la Sanef, Société des Autoroutes du Nord et de l’Est de la France, avant le début avril. La Bourse de New York , après une ouverture à la baisse qui a favorisé le repli des places européennes, finit par se reprendre avec les résultats d’entreprises et clôture sur une progression. Le Dow Jones gagne 0,08% à 10.724,63 points, le Nasdaq 0,22% à 2.086,68 points. La tension sur le dollar après le discours de George Bush sur le contrôle du déficit américain, qui est loin d’avoir satisfait tous les observateurs, s’est finalement dissipé avec un autre discours, celui de Susan Blies, membre de la Réserve Fédérale, qui a précisé que le dollar attire un “montant considérable” d’investissement ! Le billet vert termine en léger repli à 1.2766 dollar pour 1 euro. A l’appui de Business Objects, les valeurs technologiques se sont une nouvelle fois bien comportées; elles se sont maintenues sur leur lancée. STMicroelectronics gagne 3,20%, Unilog 2,23%, Sopra Group 1,75%, GFI Informatique 1,66%, Atos Origin 1,39% et Alcatel 0,91%. Capgemini évite la déception d’EDS, numéro deux mondial des services informatiques, et maintient sa progression avec un gain de 0,86%. Après la cession de la majorité de ses actions T-Online (lire notre article), Lagardère recule de 0,35%. Sur le secteur US des jeux vidéo, Activision progresse de 2,58% à l’annonce des résultats en hausse pour son troisième trimestre, chiffre d’affaires à 680 millions de dollars, bénéfice à 97,3 millions, et BPA à 63 cents contre 56 attendus. EDS (Electronique Data Systems), deuxième société américaine de services informatiques, a renoué avec les bénéfices pour 53 millions de dollars, mais en affichant un chiffre d’affaires en repli de 5% à 5,25 milliards de dollars. Certes, le BPA ressort à 25 cents, contre une attente de 23 cents par action, mais les prévisions du groupe pour le trimestre en cours ont déçu le marché, qui a sanctionné le titre qui plonge de 6,09%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur