Bourse : le rebond spéculatif d’Atos Origin

Cloud

Derrière un calme apparent, la Bourse prépare un long week-end de Pâques, et
les valeurs technos ont de nouveau évolué en ordre dispersé, agitées par les
spéculations sur Atos et le départ de Bruno Bonell, fondateur d’Infogrames

Le calme s’est installé sur les places de marchés à la veille d’un très long week-end pascal, qui va débuter avec la fermeture de la Bourse de Paris ce vendredi 6 avril ‘Vendredi Saint‘, suivie du lundi ‘de Pâques‘, pour ne rouvrir que le mardi 10. Week-end pascal également à Wall Street, qui restera fermée ce vendredi, ‘Good Friday‘.

Dernière séance de la semaine, donc, ce jeudi 5 avril aura été particulièrement calme à la Bourse de Paris, le CAC40 a terminé très proche de l’équilibre, avec une hausse symbolique de 0,04 % à 5.741,38 points. C’est donc le marché hors CAC qui a animé la Bourse.

Sixième jour de hausse pour la Bourse de New York, malgré une séance marquée par la prudence et, c’est plus surprenant, l’absence de prises de bénéfices. Le Dow Jones a progressé de 0,24 % à 12.560,20 points et le Nasdaq0,51 % à 2.741,34 points.

L’euro s’est placé au plus haut des deux dernières années face au dollar, à 1,3417 dollar pour 1 euro. Côté Europe, la BCE (Banque Centrale Européenne) devrait marquer une pause et reporter une éventuelle hausse à juin. Côté Etats-Unis, les cambistes restent partagés entre le scénario d’un reflux de l’économie américaine, alimenté par la crise immobilière, et celui du FMI qui estime cette dernière limitée et non contagieuse, et annonce un rebond avant la fin de l’année. Les premiers l’ont emporté et ont vendu massivement des dollars.

La libération des militaires britanniques par l’Iran continue d’alimenter le cours du pétrole à la baisse, à 63,94 dollars le baril de brut léger au Nymex.

Du côté des technos, Atos Origin a enregistré un surprenant bond de 6,62 % après le relèvement de la note de Crédit Suisse. En fait, ce dernier s’est basé sur l’offre en début de semaine du fonds KKRsur l’homologue américain de la SSII First Data Corp. pour relancer les spéculations sur les conditions de rachat éventuel du groupe.

A l’annonce du départ de Bruno Bonnell, président fondateur d’Infogrames, et son remplacement par Patrick Leleu, le titre du géant des jeux vidéo a enregistré un bond de 28,57 %, à la mesure de la bien faible valeur de l’action.

Soitec a progressé de 2,86 %, Alten 2,22 %, Ubi Soft 1,50 %, Business Objects 1,37 %, Iliad 0,79 %, Thomson 0,55 %, Dassault Systèmes 0,49 %, Capgemini 0,38 %, Steria 0,36 %, EADS 0,33 %, Oberthur 0,19 %.

France Télécom a reculé de -0,15 %, Vivendi -0,19 %, STMicroelectronics -0,20 %, Gemalto -0,28 %, Sopra Group -0,32 %, GFI Informatique -0,55 %, Ingenico -0,58 %, Alcatel-Lucent -1,18 %, Altran -1,37 %.

A Wall Street, Nvidia a profité du relèvement d’une recommandation pour bondir, le titre du géant des composants graphiques a en effet affiché une progression de 8,12 %.

A l’inverse, le fondeur Micron Technology a subi l’abaissement de la recommandation de Goldman Sachs après la publication d’une perte trimestrielle de 52 millions de dollars, supérieure aux attentes, malgré un chiffre d’affaires en progression à 1,43 milliard. Le titre a plongé de -4,64 %.

HP a progressé de 1,70 %, Sun 1,19 %, Yahoo 1,08 %, Intel 1,03 %, Electronic Arts 0,68 %, Dell 0,64 %, Oracle 0,59 %, Apple 0,43 %, Symantec 0,42 %, Amazon.com 0,36 %, IBM 0,32 %, Microsoft 0,18 %, Applied Materials 0,16 %, Google 0,10 %. eBay a reculé de -0,03 %, Cisco -0,15 %, Adobe -0,21 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur