Bourse : le retour des fusions acquisitions

Cloud

Séance du 8 juillet : la Bourse de Paris marque une pause, avant la déferlantes des résultats des entreprises américaines, attendue pour la semaine prochaine

L’été sera-t-il sous le signe des fusions acquisitions, qu’elles soient amicales ou sauvages ? L’enchaînement des annonces, tant aux Etats-Unis qu’en Europe, semble le démontrer.

Après l’offre de rachat de PeopleSoft sur JDEdwards, l’OPA hostile d’Oracle sur PeopleSoft, et l’OPA tout aussi hostile d’Alcan sur Pechiney dans l’aluminium, c’est au tour d’EMC, le géant américain du stockage, d’annoncer la reprise de Legato Systems, concepteur de logiciels pour le stockage et la récupération de données, pour 1,2 milliards de dollars.

Deux autres fusions ont fait l’actualité : l’équipementier automobile Arvin Meritor, qui pourrait lancer une OPA hostile sur son concurrent Dana, pour 2,2 milliards de dollars. Coté transports, c’est le routier américain Yellow Corp. qui s’est lancé dans une offre amicale de 966 millions de dollars en numéraires sur son concurrent direct Roadway Corp.

A New York, l’anxiété monte avec la publication des résultats des entreprises au second trimestre, attendue dès la semaine prochaine. Le Dow Jones n’a progressé que de 0,07% à 9.223,09 points. Le marché a été tiré vers le haut par les valeurs informatiques. Le Nasdaq a progressé de 1,5% à 1.746,46 points.

L’indice parisien s’est inscrit en léger recul, les investisseurs reprenant leur souffle après le rally de lundi. Le CAC40 baisse de 0,13% à 3.177,97 points.

Extreme Networks, concurrent de Cisco Systems, a chuté lourdement sur les dissensions internes au sein de sa direction, son directeur financier, en conflit avec le directeur général, ayant démissionné.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur