Bourse : les agences de notation retrouvent le goût VU

Vivendi Universal a cédé sa participation de 55% dans Monaco Telecom au britannique Cable & Wireless, pour 169 millions d’euros. Standard & Poor’s et Moody’s en profitent pour relever leur note, et anticiper la finalisation de la fusion entre la branche VU Entertainment et NBC. Le titre gagne 1,96%. Ce mercredi 2 juin, la Bourse de Paris a profité de l’accalmie sur le pétrole pour se reprendre. Le CAC40 gagne 0,6% à 3.646,23 points. Passées les hésitations de début de séance, la Bourse de New York termine finalement en hausse, mais sans grande conviction et en ordre dispersé. Le Dow Jones gagne 0,59% à 10.262,97 points, mais le Nasdaq se replie de 0,09% à 1.988,98 points. Côté pétrole Après être passé la veille au dessus de la barre des 42 dollars, le baril de light crude oil est revenu à 41,4 dollars à New York et le baril de Brent à perdu 0,7% à Londres à 38,4 dollars. Sur le marché des changes, le dollar termine une nouvelle fois à la baisse. A Wall Street, après avoir franchi momentanément la barre des 1,23, l’euro termine à 1,2225 dollar. Autre valeur phare de la Bourse de Paris, France Telecom profite lui aussi du relèvement de la recommandation de Morgan Stanley pour se redresser et gagner 1,56%. A Wall Street, l’équipementier télécoms Nortel Networks recule encore une fois l’échéance du ré-examen de ses comptes, et lance un avertissement sur le premier trimestre en perte. Le titre perd 6,13%. En soulignant la volatilité du marché, le fabricant américain de semi-conducteurs Fairchild a laissé planer le doute autour de ses objectifs, alors qu’il a confirmé ses prévisions. Une erreur que les investisseurs ne pardonnent pas, le titre perd 7,03%. A l’opposé, Micronetics, autre équipementier télécoms, publie des résultats trimestriels en forte hausse, 41% pour son chiffre d’affaires à 4 millions de dollars et bénéfices plus que doublés à 480.000 dollars, qui font gagner 27,98% au titre.