Bourse : les jeux vidéo ont la vedette à Paris

Cloud

Séance du mercredi 30 juillet : la Bourse de Paris a profité de l’engouement en faveur des ‘technologiques’ pour se redresser -en oubliant la tension de Wall Street

A la Bourse de Paris, le trio Alcatel, EADS et France Telecom a relancé le mouvement à l’achat, et opposé une résistance à Wall Street. Le CAC40 progresse de 0,96% à 3.172,51 points.

A New York, les valeurs américaines ont reculé, toujours sous l’effet du repli de l’indice de confiance du consommateur, et dans l’attente de publications d’indices majeurs pour la fin de la semaine. Le Dow Jones s’est tassé de 0,05% à 9.200,05 points, tandis que le Nasdaq reculait plus nettement de 0,54% à 7.721,95 points. Les jeux vidéo créent la surprise. Après les bons résultats d’Infogrames/Atari, c’est au tour d’UbiSoft de briller : le groupe a réalisé pour son premier trimestre fiscal clos en juin un chiffre d’affaires de 66,47 millions d’euros, en hausse de? 107%. Les investisseurs ont salué le retour à la profitabilité de Valtech. Malgré un chiffre d’affaires inférieur aux attentes, les résultats du groupe sont restés dans les prévisions. Le titre Vivendi Universal a chuté à l’annonce du retrait de l’offre de MGM sur la division Entertainement. L’américain a mis en cause l’évaluation des actifs par VU, qu’il juge trop élevée. Restent en course Edgar Bronfman, Liberty Media, NBC-General Electric et Viacom. Les prévisions décevantes de Genesys, fabricant de semiconducteurs pour écrans à cristaux liquides, et Pinnacle Systems, éditeur de logiciels pour la vidéo, ont entraîné les valeurs informatique américaines dans leur chute spectaculaire. Le marché a en effet lourdement sanctionné les deux fauteurs de troubles: Genesys a plongé de 20%, et Pinnacle de 37% !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur