Bourse : les ‘junk bonds’ de Sun

Cloud

Par excès de prudence, les investisseurs américains consolident et précipitent le marché boursier à la baisse. Les valeurs technologiques trinquent !

Les hésitations de la Bourse américaine, après la clôture négative de la séance de lundi à Wall Street, se sont répercutées sur les places boursières européennes, qui ont déprimé ce mardi 9 mars.

La Bourse de Paris enregistre un net mouvement de repli emmené par les valeurs technologiques avec la chute du Nasdaq. Le CAC40 recule de 1,17% à 3.737,03 points. Wall Street confirme sa tendance à la baisse. Troisième séance consécutive en repli, les bonnes nouvelles boudées, et les valeurs technologiques qui souffrent, le Nasdaq en repassant sous la barre des 2000 points a effacé ses gains enregistrés depuis le début de l’année. Recul homogène sur les indices, le Dow Jones perd 0,69% à 10.456,96 points, et le Nasdaq 0,68% à 1.995,16 points. Une bien mauvaise journée pour les valeurs technologiques Le titre du fabricant de serveurs Sun Microsystems n’en finit plus de fondre depuis que Standard ans Poor’s a ramené sa dette au rand de ‘junk bond’ ou obligation pourrie. Le titre a perdu plus de 7% mardi. Ce reclassement, confirmé par la recommandation à la baisse de Bank of America, a été par le passé précurseur de l’effondrement de nombreuses sociétés. Un signe plutôt négatif pour l’avenir du fabricant. Signe des inquiétudes des investisseurs américains, qui ne raisonnent plus que par les prises de bénéfices et influencent le marché à la baisse, la révision à la hausse de la fourchette des prévisions de Texas Instruments n’a pu enrayer la chute du titre, qui perd 1,1%. Tout juste a-t-elle pu limiter l’ampleur du recul de l’action !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur