Bourse : les missiles nord-coréens ont torpillé les marchés

Cloud

Les tirs par la Corée du Nord de sept missiles de longue portée ont créé un regain de tension géopolitique, impactant tous les marchés boursiers de la planète; ils ont terminé la séance dans le rouge

Les marchés asiatiques ont ouvert à la baisse dès le matin, subissant ‘

l’effet Corée du Nord‘, qui a procédé à sept tirs de missiles à longue portée en mer du Japon. Ils ont entraîné les places boursières européennes dans leur sillage. Le Japon a obtenu la tenue d’une séance extraordinaire du Conseil de sécurité de l’Onu, ce qui a fait plonger Wall Street alors que la séance s’ouvrait à New York.

L’affaire nord-coréenne a fait une autre victime, le cours du pétrole, qui a franchi la barre des 75 dollars, à 75,19 dollars le baril de brut léger au Nymex, tandis que l’or, valeur refuge par excellence, a bondi à 632,5 dollars l’once.

La Bourse de Paris a suivi le mouvement et s’est inclinée fortement sous l’impulsion de l’actualité géopolitique. Le CAC 40 a consolidé et plongé de -1,26 % à 4.921,30 points.

La Bourse de New York s’est repliée après le défi que lui a lancé la Corée du Nord alors qu’elle célébrait par sa fermeture, mardi 4 juillet, l’Independence Day. Le Dow Jones a reculé de -0,68 % à 11.151,82 points et le Nasdaq de -1,69 % à 2.153,34 points.

L’indice économique américain du jour, les commandes à l’industrie au mois de mai, qui ont affiché une hausse inattendue de 0,7 %, milite pour une nouvelle hausse des taux de la Fed.

Le dollar a repris du terrain, à 1,2732 dollar pour 1 euro.

Airbus a occupé une partie de l’actualité à Paris. Tout d’abord avec la rumeur de la responsabilité des outils de conception assistée par ordinateur (CAO) dans les retards de l’Airbus A380, démentie, qui a fait plonger Dassault Systèmes de -3,56 %.

Ensuite par l’annonce du lancement par BAE Systems d’un audit afin de déterminer si le groupe va ou non céder sa participation de 20 % dans Airbus, qui a fait plonger EADS de -4,07 %.

Les valeurs technologiques ont suivi le mouvement et ont plongé dans le rouge. Soitec -2,71 %, Alten -2,53 %, STMicroelectronics -2,03 %, Capgemini -1,98 %, Infogrames -1,85 %, GFI Informatique-1,81 %, Iliad -1,56 %, Gemalto -1,53 %, Thomson -1,23 %, Alcatel -1,19 %, Business Objects -0,93 %, France Telecom -0,82 %, Oberthur CS -0,69 %, Ubi Soft -0,65 %, Sopra Group -0,41 %, Steria -0,05 %.

Quelques rares hausses, dont Atos Origin 0,88 %.

A Wall Street, les technos se sont amplement inscrites à la baisse : Amazon.com -3,89 %, Sun -3,81 %, Intel -3,15 %, eBay -2,88 %, Adobe -2,55 %, Yahoo -2,49 %, Cisco -2,00 %, Applied Materials -1,94 %, Apple -1,64 %, Oracle -1,62 %, Dell -1,50 %, Symantec -1,49 %, Microsoft -1,48 %, Electronic Arts -1,43 %, Google -0,41 %, IBM -0,32 %.

On notera dans ces conditions peu favorables la performance de HP, qui a progressé de 0,80 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur