Bourse : les résultats d’Intel ont pesé sur les marchés

Cloud

Wall Street et Intel se sont liés pour faire plier les places européennes, qui ont suivi la tendance imposée par les marchés américains à l’ouverture. A Paris, Gemalto continue de faire des vagues et de précipiter les valeurs des cartes à puce dans le rouge, tandis que les jeux vidéo se redressent avec UbiSoft

Intel a resserré ses prévisions pour le trimestre en cours, dans le milieu de sa prévision initiale, mais en dessous des attentes des marchés. Le titre a reculé dès l’ouverture de Wall Street, puis s’est repris, mais trop tard pour profiter aux marchés européens. L’effet négatif d’Intel s’est mesuré jusqu’à la fermeture de la Bourse de Paris, qui a terminé la semaine dans le rouge. Le CAC40 a reculé de -0,19% à 4.661,01 points. La prochaine intervention de la Réserve fédérale américaine est annoncée pour mardi prochain. Jusque là, la Bourse de New York va jouer l’attentisme, comme ce vendredi où le recul du pétrole n’aura que légèrement permis au Dow Jones de se redresser de 0,22% à 10.778,58 points et au Nasdaq de 0,46% à 2.256,73 points. Sur la semaine, le CAC40 est resté presque stable, avec un retrait symbolique de -0,03%, le Dow Jones a perdu -0,91% et le Nasdaq -0,73%. Sur le plan des indices macro économiques, la France déçoit avec la production industrielle qui a reculé de -2,5% en octobre. Bonne surprise en revanche aux Etats-Unis, où l’indice de confiance du consommateur américain de l’Université du Michigan est ressorti à 88,7 pour le mois de décembre, nettement au dessus des attentes des analystes. Le dollar et l’euro sont restés stables et inchangés, à 1,1815 dollar pour 1 euro. Le cours du baril de pétrole brut léger est repassé sous la barre des 60 dollars, à 59,39 dollars. Le rapprochement de Gemplus et Axalto sur les cartes à puce continue de peser sur les valeurs du secteur. Gemplus a perdu -4,56%, Axalto -2,03% et Oberthur Card Systems -1,40%. En maintenant ses prévisions annuelles, l’éditeur de jeux vidéo UbiSoft a rassuré les marchés, inquiets du lent démarrage du jeu King Kong. Le titre a gagné 2,25% et Infogrames a suivi à 2,13%. La déception des prévisions d’Intel pour le trimestre en cours a pesé sur les valeurs technologiques, dès l’ouverture de Paris. Atos Origin a perdu -1,21%, STMicroelectronics -1,02%, Soitec -0,65%, Sopra Group -0,40%, Altran -0,21%. Mais les technos ont su se reprendre. GFI Informatique a gagné 2,39%, Steria 2,27%, Iliad 1,40%, Business Objects 0,58%, Thomson 0,55%, Capgemini 0,49%, Alcatel 0,38%, Vivendi Universal 0,24%, Unilog 0,14%, Dassault Systèmes 0,10%. A Wall Street, Sun Microsystems continue de profiter de ses dernières annonces, le titre a bondit de 3,59%. Dell a gagné 1,64%, Intel a repris 1,48%, Amazon.com maintient sa progression de 0,81%. Le titre IBM a reculé de -0,61% après l’abaissement de sa note par UBS. Pixar a perdu -1,48%, Adobe -1,47%, Symantec -1,39%, Cisco -0,51%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur