Bourse : les technos consolident à la baisse

Cloud

Les places boursières européennes ont préservé de justesse leurs acquis, limitant l’effet négatif de l’ouverture à la baisse de Wall Street. Les technos consolident mais s’affichent dans le rouge

Les investisseurs résisteront-ils longtemps à l’impact des violences urbaines en France ? L’affaire semble bien mal engagée et pourrait se retourner contre les marchés si elle devait se prolonger.

La Bourse de Paris a limité la casse, préservant les 4500 points de son indice vedette. Le CAC40 est resté stable à 4.503,62 points, et perd symboliquement trois dixièmes de points. La Bourse de New York est sous le choc de l’avertissement de Toll Brothers, un géant de la construction qui pèse sur un secteur, le marché de l’immobilier, considéré comme l’un des piliers de l’économie américaine. Le Dow Jones recule de -0,44% à 10.539,72 points, et le Nasdaq, qui se replie de -0,28% à 2.172,07 points. Le dollar a franchi un nouveau plus bas des deux dernières années, à 1,1711 dollars pour 1 euro. Le maintient d’un climat exceptionnellement doux sur l’hémisphère nord viennent freiner les spéculations sur l’évolution du cour du pétrole. Le baril de brut léger se rapproche des 59 dollars au Nymex. Si les valeurs technologiques se sont plutôt inscrites à la baisse, sous la pression des consolidations, les entreprises du logiciel s’en sont plutôt mieux tirées. Sopra gagne 1,92%, France Télécom 1,75%, Business Objects 1,44%, Infogrames 1,43%, Steria 1,13%. A l’inverse, Alten perd -2,81%, Soitec -2,05%, Alcatel -1,99%, Atos Origin -0,84%, Altran -0,70%, UbiSoft -0,34%, b>Thomson -0,60%, STMicroelectronics -0,36%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur