Bourse : les technos ont participé au rebond

Statu quo de la part de la Banque Centrale Européenne (BCE) qui maintient ses taux directeurs jusqu’en février. Le discours de son président, Jean-Claude Trichet, laisse cependant entrevoir une probable hausse de ses taux après cette échéance, en mars.

La surprise du jour, inattendue, est revenue à la Banque d’Angleterre qui a relevé ses taux directeurs. Londres s’est reprise et a terminé en positif dans le sillage de ses valeurs minières tandis qu’à l’inverse du pétrole le cuivre s’est inscrit à la hausse.

La BCE a encouragé la forte hausse de la Bourse de Paris, qui a franchi la barre des 5600 points. Le CAC40a bondi de 1,96 % à 5.609,80 points.

De l’autre côté de l’Atlantique, c’est la chute du cours du pétrole qui a soufflé un vent d’optimisme sur la Bourse de New York et fait grimper le dollar, sans oublier l’effet technos. Le Dow Jones a progressé de 0,59 % à 12.514,98 points, nouveau record historique en clôture, et le Nasdaqdes valeurs technologiques a bondi de 1,04 % à 2.484,85 points.

A Wall Street, le repli des valeurs pétrolières avec la chute du cours du pétrole est à l’origine d’un regain d’intérêt pour les valeurs technologiques, qui redeviennent un des moteurs de la Bourse américaine.

Si la décision de la BOE (Bank of England) a permis la livre sterling de se redresser face au billet vert, celle de la BCE a renforcé au contraire la tendance sur l’euro, qui a continué de se replier face au dollar, à 1,2894 dollar pour 1 euro.

Le cours du pétrole a continué de se replier fortement, passant sous la barre des 52 dollars (soit un repli de -15 % depuis le début de l’année) en continuant de profiter d’un hiver inhabituellement doux dans l’hémisphère Nord. Le baril de brut léger s’est négocié à 51,88 dollars au Nymex. Mais les valeurs pétrolières misent sur le retour d’un courant acheteur, une perspective qui leur a permis de se redresser.

Les valeurs technologique ont suivi, voire anticipé le mouvement haussier du marché. Iliad a progressé de 4,32 %, Ubi Soft 3,53 %, Alcatel-Lucent 3,13 %, Dassault Systèmes 2,83 %, Infogrames 2,70 %, GFI Informatique 2,28 %, Atos Origin 2,26 %, Business Objects 2,24 %, Vivendi 2,00 %, Steria 1,81 %, Capgemini 1,50 %, France Télécom 1,01 %, Thomson 0,97 %, EADS 0,84 %, STMicroelectronics 0,75 %, Alten 0,70 %, Oberthur CS 0,58 %, Gemalto 0,05 %.

On notera le repli de Sopra Group -0,32 %, Soitec -0,59 %, Gemplus -1,32 % et Altran -2,72 %.

A Wall Street, le conflit engagé autour du nom ‘iPhone‘, déposé par Cisco en 2000 mais retenu par Apple pour son nouveau téléphone, a mis fin à la progression de ce dernier. Si Cisco Systems a modestement progressé de 0,03 %, Apple a reculé de -1,24 %.

Les technos nouvelles vedettes de Wall Street, ont de nouveau tiré les marchés américains à la hausse. Microsoft a gagné 3,51 %, eBay 3,17 %, Sun 2,33 %, Google 2,10 %, Intel 1,86 %, Yahoo 1,74 %, Adobe 1,68 %, Amazon.com 0,67 %.

En repli sur les prises de bénéfice, Applied Materials -0,05 %, Symantec -0,65 %, Dell -1,21 %, Oracle -2,14 %, Electronic Arts -2,25 %.