Bourse : les technos profitent de l’effet PeopleSoft et Siebel

Cloud

Le marché boursier a continué sur sa lancée initiée vendredi, et a terminé ce lundi 4 octobre sur une note nettement positive, mais sans entrain particulier. La révision à la hausse des objectifs trimestriels de PeopleSoft et de Siebel profite aux valeurs technologiques

On pouvait craindre une vague de prises de bénéfices sur les valeurs qui ont largement contribuées à l’envolée de vendredi dernier, mais le marché est resté serein, sans éclat, mais confirmant l’ampleur du mouvement positif sur les valeurs technologiques.

La Bourse de Paris se maintient en territoire positif, seconde séance consécutive en forte hausse. Le CAC40 progresse de 0,99% à 3.767,06 points, son plus haut depuis le mois de juin. La Bourse de New York a progressé à un rythme plus modeste, soutenu par un repli relatif du cours du brut. Le Dow Jones progresse de 0,23% à 10.216,54 points, et le Nasdaq de 0,53% à 1.952,40 points. Les ministres des finances du G7, réunis vendredi à Washington, ont confirmé leur optimisme pour l’année 2005, et apporté un répit aux marchés au début d’une semaine qui sera chargée en publications d’indices économiques. Les commentaires du G7 profitent au dollar, qui s’inscrit en forte hausse, à 1,2284 dollar pour 1 euro. Après l’accord de cessez le feu au Nigeria, le baril de pétrole brut léger recule à 49,91 dollars au Nymex. L’éditeur de logiciels d’analyse Business Objects a profité de la révision à la hausse des objectifs de chiffre d’affaires de ses concurrents américains PeopleSoft et Siebel au troisième trimestre, pour enregistrer une belle envolée de 7,99% Confirmant la bonne tenue des technologiques, Atos Origin gagne 5,80%, Dassault Systèmes 4,88%, Capgemini 4,57%, UbiSoft 3,61%, STMicroelectronics 3,35% et Alcatel 2,94%. L’éditeur de logiciels Siebel Systems révise ses prévisions de résultats à la hausse, et le titre en profite pour gagner 14,04%. Son concurrent PeopleSoft fait de même, mais le limogeage de son directeur général pèse sur le titre, qui perd 2,76%. Profitant du relèvement des objectifs de Merrill Lynch sur le titre, Apple Computer progresse de 0,31%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur