Bourse : les technos profitent du soleil

Cloud

Malgré la fébrilité de Wall Street, et profitant du repli du pétrole, les places boursières européennes se sont redressées. Bon comportement des valeurs technologiques

La

Bourse de Paris, à l’image de ses homologues européennes, a su profiter du repli du cours de baril de pétrole pour revenir dans le vert. Le CAC40 a gagné 0,68% à 4.222,02 points, son plus haut niveau de clôture depuis deux ans. La Bourse de New York termine en ordre dispersé. Les valeurs technologiques s’en tirent plutôt bien, le Nasdaq gagne 0,14% à 2.091,07 points. Mais la tension demeure avec le cours du pétrole, et le Dow Jones se replie de -0,09% à 10.599,67 points. Le ministre de l’Economie et des Finances, Thierry Breton, révise à la baisse la prévision de croissance du gouvernement pour 2005, qui d’une fourchette de 2% à 2,5%, est ramenée “autour des 2%“. En France, la consommation des ménages s’est repliée de -0,9% en mai. L’indice ZEW du climat des affaires en Allemagne a rebondi à 19,5 en juin. Enfin, en Europe, le coût de la main-d’oeuvre a augmenté de 3,1% sur un an au premier trimestre. L’annonce de la baisse des taux de la Banque de Suède (-0,5%) a relancé les spéculations sur une baisse des taux de la BCE (Banque Centrale Européenne), attendue par les marchés mais qui reste peu probable. L’euro s’est replacé au dessus de la barre des 1,21, à 1,2139 dollar pour 1 euro à la clôture de Paris. Le cours du baril de pétrole brut léger baisse au Nymex, mais reste au dessus de la barre des 59, à 59,04 dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur