Bourse : les technos résistent au record du brut

Le baril de brut léger a touché les 47,35 dollars en cours de séance au Nymex. Le

pétrole aurait pu une nouvelle fois peser lourdement sur les marchés boursiers, les places boursières ont cependant réussi à tirer leur épingle du jeu et terminent en hausse. La Bourse de Paris a suivi le mouvement. Le CAC40 s’est maintenu en territoire positif, et termine sur une progression de 0,24% à 3.541,48 points. Quatrième séance consécutive à la hausse pour la Bourse de New York, dont l’indice vedette repasse sur la barre des 10.000. Dans un élan inattendu, qui a fait passer le record du pétrole au second plan, le Dow Jones gagne 1,11% à 10.082,15 points. Mais c’est surtout le Nasdaq qui, profitant d’un rebond technique, bondit de 2,01% à 1.831,37 points. Le marché américain a été sensible à l’aplanissement du conflit interne irakien, le militant extrémiste Moqtada Sadr ayant accepté les conditions de désarmement et de retrait de sa milice rebelle de Najaf. Le dollar repart à la hausse, à 1,2340 dollar pour 1 euro. La surprise est venue de la bonne tenue des valeurs technologiques, avec le Nasdaq qui a fait preuve d’un regain de fermeté bienvenu, alors que l’actualité macro économique est restée calme. Business Objects gagne 2%, Thomson 1,80%, France Telecom 1,17% et STMicroelectronics 0,91%. Avenir Telecom a pris la tête des valeurs à la Bourse de Paris, avec une progression de 6,03%. Le groupe a mis fin à plusieurs de tensions en publiant un chiffre d’affaires trimestriel en hausse de 39% à 128,4 millions d’euros, profitant d’une accélération des ventes. Le marché US n’a pas été trendre avec Applied Materials, qui ne gagne que 0,56%. Le premier équipementier mondial de l’industrie des semi-conducteurs a pourtant publié des résultats trimestriels nettement supérieurs aux attentes, et révisé ses objectifs à la hausse, avec en particulier un carnet de commande bien rempli (lire notre article). Le spécialiste du stockage de données Network Appliance bondit de 13,28% avec la publication de ses résultats au premier trimestre. Chiffre d’affaires en hausse de 37,5% à 358,4 millions de dollars, et bénéfices qui progressent de 73% à 46,9 millions de dollars. Mais surtout, le groupe a revu ses objectifs pour le second trimestre à la hausse.