Bourse : les technos sont à la fête, sauf Yahoo

Cloud

Ben Bernanke, le président de la Fed, a tenu des propos rassurants sur la croissance et l’inflation de l’économie américaine, qui ont donné le coup de pouce qu’attendaient les places boursières européennes pour rebondir, appuyées par la surprise inattendue des technos européennes, ainsi que d’IBM

Le président de la Réserve fédérale américaine (Fed) Ben Bernanke a évoqué un possible ralentissement de la croissance et de l’inflation dans les prochains trimestres, avec en corolaire un recul des taux directeurs, vers des niveaux de taux qualifiés de ‘

plus normaux‘.

Les valeurs technologiques européennes ont profité des résultats records de l’équipementier des semi-conducteurs ASML à Amsterdam, ainsi que du relèvement de la recommandation sur Nokia à Elsinki.

A Wall Street, les bons résultats trimestriels d’IBM, dont le titre a progressé de 2,44 %, ont aussi profité aux technos. Seul bémol, les valeurs Internet, hésitantes après la déception des prévisions de Yahoo, dont le titre a plongé de près de -21,84 %.

La Bourse de Paris a poussé un cri de soulagement et a mis fin à quatre séances consécutives dans le rouge sur la perspective d’accalmie de la Fed. Le CAC 40 a bondi de 2,37 % à 4.846,54 points.

La Bourse de New York a été la première à bénéficier des commentaires du président de la Fed, avec cependant moins d’ampleur que l’autre côté de l’Atlantique. Le Dow Jones a progressé de 1,96 % à 11.011,42 points et le Dow Jones de 1,83 % à 2.080,71 points.

EADS a démenti la rumeur de retards sur l’AIRBUS A400M, le projet de transport militaire, lancé par La Tribune. Le titre, fortement chahuté depuis quelques semaines, a rebondi de 4,61 %.

Le discours de la Fed a poussé le dollar à la baisse, à 1,2598 dollar pour 1 euro. Quant au cours du pétrole, le niveau élevé des stocks américains a confirmé la tendance à la baisse, à 72,66 dollars le baril de brut léger.

L’effet IBM, décuplé par ASML et Nokia, a largement profité aux SSII, et plus généralement à l’ensemble des valeurs technologiques, malmenées depuis quelques séances.

Alten a gagné 6,68 %, Oberthur CS 4,29 %, STMicroelectronics 4,25 %, Capgemini 4,15 %, Iliad 3,66 %, Altran 3,58 %, Steria 3,37 %, Dassault Systèmes 3,03 %, GFI Informatique 2,71 %, Thomson 2,70 %, Business Objects 2,68 %, Ubi Soft 2,37 %, Gemalto 2,14 %, France Telecom 2,10 %, Soitec 1,90 %, Alcatel 0,57 %, Sopra Group 0,48 %.

On notera la contre performance d’Atos Origin, qui a perdu -1,78 %.

A Wall Street, l’éditeur de solutions de sécurité Check Point Software Technologies a publié des résultats trimestriels en repli et révisé ses prévisions pour l’exercice à la baisse. Le titre a perdu -2.37%.

Avant de publier ses résultats, Intel a gagné 1,54 %.

Dell a gagné 5,29 %, Sun 3,12 %, Amazon.com 2,96 %, Microsoft 2,90 %, Adobe 2,60 %, Applied Materials 2,32 %, Oracle 2,24 %, Electronic Arts 2,18 %, Symantec 2,11 %, Cisco 0,67 %.

A l’inverse, eBay a perdu -2,48 % et Google -1,00 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur