Bourse : les télécoms européennes consolident

Cloud

Wall Street a eu raison des places boursières européennes et de leur tendance à s’inscrire dans le vert. Machine arrière! Un secteur est à l’honneur : les télécoms. Bercy a donné son feu vert à la fusion Cegetel – Neuf Telecom. Et Cable & Wireless acquiert son concurrent britannique Energis

Les

opérateurs télécoms ont animé les marchés européens, emportés par le rachat d’Energis par Cable & Wireless. Cette initiative de consolidation vient réveiller le marché britannique miné par le manque d’investissement (lire notre article). Pourtant, cette consolidation pourrait s’arrêter là, car Deutsche Telekom et KPN ont indiqué qu’ils n’ont plus l’intention d’acquérir un autre opérateur mobile britannique, O2 (issu de British Telecom). En France, l’autorisation donné par les pouvoirs publics à la fusion entre Neuf Telecom et Cegetel profite au secteur des télécoms. Pas de résistance possible lorsque Wall Street ouvre à la baisse ! La Bourse de Paris s’incline, le CAC40 clôture en baisse, -0,49% à 4.444,57 points. La Bourse de New York, minée par les mauvais chiffres de la production industrielle et les ‘profit warning‘ de Gateway et Wal Mart, s’est enfoncée nettement dans le rouge. Le Dow Jones chute de -1,14% à 10.513,45 points, et le Nasdaq de -1,38% à 2.137,06 points. La production industrielle américaine déçoit. Avec une augmentation de 0,1% en juillet, et un taux d’utilisation des capacités à 79,7%, les statistiques sont nettement inférieures aux attentes des analystes. Concernant les consommateurs américains, le salaire hebdomadaire hors agricole a baissé de -0,2% en juillet, accusant un rempli de -0,5% sur douze mois. Mais la consommation des ménages a progressé au dessus des prévisions, de 0,5%. L’accalmie sur le cours du pétrole n’aura été que de courte durée. Le baril de pétrole brut léger est reparti à la hausse, visant le record historique établi vendredi à 67,10 dollars, avant de s’assagir et de descendre à 65,50 dollars, puis de nouveau repartir à la hausse pour terminer à 66,10 dollars. Les valeurs technologiques ont glissé dans le rouge, accompagnant le marché. Infogrames recule de -2,72%, Iliad (Free) -1,87%, Unilog -1,73%, Gemplus -1,45%, Dassault Systèmes -1,02%. Quelques progressions, cependant, Soitec gagne 0,93%, Sopra 0,78%, Steria 0,59%, Altran 0,53%. Vivendi Universal est le principal bénéficiaire de l’autorisation de la fusion entre Neuf Telecom et sa filiale Cegetel. Le groupe de médias progresse de 0,95%. Le constructeur informatique Gateway a lancé un ‘profit warning‘ qui est venu annulé la satisfaction des investisseurs sur ses résultats trimestriels en progression. Le groupe a révisé à la baisse ses prévisions annuelles, et le titre a plongé de plus de 20%. Enfin, inquiétude à Wall Street sur l’accueil qui sera réservé à Hewlett Packard, dont les résultats trimestriels sont bons mais qui chutait de -1,61% à la clôture.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur