Bourse : les télécoms résistent face à l’amende historique

Cloud

Retournement de tendance sur les marchés boursiers européens où les valeurs à la baisse se sont faites rares. Grâce à la bonne tenue du Nasdaq à New York, les technos se sont redressées ici

Largement anticipée par les investisseurs, qui l’ont intégrée dans leur anticipation de bénéfice, l’amende record pour entente illicite – de 534 millions d’euros – prononcée contre les trois opérateurs mobiles français ne les a pas empêché de suivre le mouvement haussier et de se redresser nettement!

Vivendi Universal (SFR) a progressé de 2,72%, France Télécom (Orange) de 1,60% et Bouygues (Bouygues Télécom) de 0,89%. Même la demande de dommages-intérêts engagée par l’UFC-Que Choisir a laissé les investisseurs indifférents. La Bourse de Paris a profité du large mouvement haussier qui a frappé les valeurs européennes: elle s’est fortement redressée et dans un important volume d’échanges. Le CAC40 a gagné 1,51% à 4.636,46 points. Comme attendu et contre l’avis général des Etats membres, la Banque centrale européenne (BCE) a relevé son taux directeur d’un quart de point, à 2,25%. Son président, Jean-Claude Trichet, a cependant indiqué que ce relèvement ne constituait pas le premier mouvement d’un cycle de hausses. La séance boursière aux Etats-Unis a été marquée par un flot de statistiques économiques. Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont reculé de -17.000. Les prix sur un an n’ont augmenté que de 1,8%, hors énergie et alimentation. Les dépenses des ménages ont progressé de 0,2% en octobre. Les dépenses de construction ont augmenté de 0,7% en octobre. Et enfin l’indice ISM (Institute for Supply Management) des directeurs d’achats recule à 58,1 en novembre, mais reste meilleur que prévu. Cette accumulation d’indices plutôt rassurants a participé au redressement de la Bourse de New York. Le Dow Jones a gagné 0,99% à 10.912,57 points. Le Nasdaq s’est fait le reflet de la bonne tenue des technos américaines et progresse de 1,54% à 2.267,17 points. Optimiste sur la santé de son économie – les indices lui donnent en partie raison – l’administration américaine a relevé sa prévision de croissance pour 2005, de 3,4% à 3,5%. Sur le marché des changes, le relèvement des taux de la BCE a profité au dollar, à 1,1738 dollar pour 1 euro. Le baril de pétrole brut léger termine en hausse à 58,47 dollars. Les valeurs technologiques ont profité de la bonne tenue du Nasdaq américain. Cumulé avec le rebond des places européennes, il serait plus simple de n’évoquer que les baisses : Oberthur -1,10%, Alten -0,81%, Steria -0,55%. En dehors de ces rares mouvements de prises de bénéfices, dans l’ensemble les technos se sont plutôt bien comportées : Alcatel a gagné 2,76%, Capgemini 2,56%, Altran 2,48%, Thomson 2,42%, Business Objects 2,18%, Gemplus 1,40%, Dassault Systèmes 0,74%, Soitec 0,73%, Atos Origin 0,70%, Iliad (Free) 0,41%. L’accumulation de bonnes perspectives sur le marché US des semi-conducteurs, avec l’indice Sox de référence qui progresse de 1,2%, a profité à STMicroelectronics, dont le titre bondit de 3,54%, ainsi qu’à Intel, qui à Wall Street a gagné 1,87%. Infogrames recule de -0,70% et UbiSoft de -0,28%. Les valeurs des jeux vidéo se replient avec les chiffres du marché aux Etats-Unis (lire notre précédant article Bourse).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur