Bourse : l’euro flambe, les marchés trébuchent, Soitec plonge

Régulations

Le dollar, qui se rapproche de son plus bas absolu face à l’euro, a entrainé
dans son sillage les places boursières européennes. Les technos ont évolué en
ordre dispersé

La rechute du dollar sous la barre des 1,36 dollars, qui se traduit par la conviction, au sein des marchés européens, d’une hausse prochaine du taux directeur de la BCE (Banque Centrale Européenne) – qui pourrait être annoncée lors de la réunion de politique monétaire ce jeudi 5 juilllet – laisse planer une nouvelle ombre pour les valeurs exportatrices.

A la clôture de Paris, le billet vert a terminé à 1,3627 dollar pour 1 euro, se rapprochant de son record absolu enregistré en avril dernier à 1,3680.

En revanche, les tentatives d’attentats en Grande Bretagne n’ont entrainé qu’une réaction modérée à la City, et pas de réaction dans le reste du monde boursier.

L’accélération du recul du billet vert a entrainé la Bourse de Paris dans le rouge, malgré le coup de pouce des marchés américains. Le CAC40 a modérément perdu -0,46 % à 6.026,95 points.

Le coup de pouce du plus gros rachat jamais effectué par un fond d’investissement, Bell Canada acquis par un consortium pour 48,5 milliards de dollars, a permis à la Bourse de New York de terminer en nette hausse. Le Dow Jones a progressé de 0,95 % à 13.535,43 points et le Nasdaq de 1,12 % à 2.632,30 points.

Avec la fête de l’Independance Day américaine le 4 juillet, la semaine boursière devrait se dérouler dans le calme.

L’indice PMI des directeurs d’achat du secteur manufacturier de la zone euro a progressé à 55,6 points en juin. Son homologue américain ISM des directeurs d’achats a également progressé, à 56 %.

Le pétrole continue de flamber, même si le cours du brut léger au Nymexs’est légèrement replié à 70,91 dollars le baril.

Soitec, le spécialiste du silicium sur isolant (SoI), a lancé un avertissement sur ses résultats au premier semestre, et donc pour l’e xercice 2006/2007, attendus en dessous de ses prévisions. Un taux de change défavorable, mais aussi une demande moins forte qu’attendue, n’ont pas permis d’atteindre le chiffre d’affaires annoncé. Le titre a plongé de -13,92 %.

Le retour en Bourse d’Eurotunnel, sous le nom de Groupe Eurotunnel (GET SA), a été catastrophique pour le titre, avec une chute de -41 % ! Il a souffert de la confirmation d’un projet d’augmentation de capital, ainsi que de celui de regrouper les actions, à raison de 1 pour 40, afin de sortir de la spirale des ‘penny stocks‘, les actions cotant moins de 1 euro.

Ubi Soft a progressé de 3,65 %, Gemalto 1,51 %, Atos Origin 1,16 %, Neuf Cegetel 1,10 %, Alcatel-Lucent 0,67 %, Oberthur CS 0,57 %, Altran 0,47 %, Thomson 0,35 %, Steria 0,14

%, Ingenico 0,09 %, Dassault Systèmes 0,06 %.

STMicroelectronics a reculé de -0,21 %, Business Objects -0,41 %, EADS -0,58 %, Capgemini -0,61 %, GFI Informatique -0,65 %, Alten -0,76 %, France Télécom -0,98 %, Vivendi -1,00 %, Sopra Group -1,65 %, Iliad -2,81 %.

A Wall Street, AT&T a confirmé le rachat de l’opérateur de téléphonie mobile Dobson Communications, pour 2,8 milliards de dollars. Le titre a progressé de 0,84 %.

Nividia a progressé de 4,16 %, Intel 2,28 %, Electronic Arts 1,80 %, Amazon.com 1,75 %, Applied Materials 1,51 %, Google 1,34 %, Dell 1,33 %, HP 1,28 %, Oracle 1,07 %, Microsoft 0,92 %, eBay 0,47 %, Cisco 0,14 %, Adobe 0,02 %. IBM a reculé de -0,23 %, Apple -0,64 %, Yahoo -1,00 %, Symantec -1,29 %, Sun -1,33 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur