Bourse : l’impact négatif de France Telecom

Cloud

Séance du mercredi 5 mars : France Telecom, Orange et Vivendi Universal ont fait l’actualité en tirant les valeurs technologiques à la baisse

Le record absolu de

France Telecom, avec sa perte de 20,7 milliards d’euros (cf. notre information du 5 mars) n’a pas pu contribuer à une embellie de la bourse. Tout le monde a compris que la situation s’est lourdement aggravée par rapport aux résultats de 2001 (qui étaient déjà négatifs avec 8,3 milliards d’euros de perte nette). Pour 2002, les analystes envisageaient une perte de 18,5 milliards. Malgré ces chiffres, le p-dg de l’opérateur historique,Thierry Breton, affirme toujours sa confiance dans l’avenir du groupe. Le titre recule de 2% à 18,62 euros. De son coté, Orange a publié des résultats négatifs, mais meilleurs qu’attendus, avec une perte nette de 4,536 milliards d’euros, contre 4,521 milliards d’euros en 2001. Bien accueillis, ces résultats permettent une progression du titre de 2,27% à 7,22 euros. Situation identique pour Wanadoo, qui progresse de 1,12%, à 4,50 euros, sur ses résultats positifs. Modeste repli de la Bourse de Paris Nouvelle séance à la baisse à la Bourse de Paris. Dans un très faible volume d’échanges, le CAC40 a perdu 0,79% à 2.665,07 points. L’actualité a donc été marquée par la publication des résultats de France Telecom et d’Orange, ainsi que par le retour en forte hausse de Vivendi Universal. Les spéculations sur le devenir des activités américaines de divertissement de Vivendi Universal, après avoir pesé sur le titre durant la séance de mardi, ont inversé la tendance ce mercredi 5 mars. Viacom fait désormais figure de favori. De quoi redresser le titre de 8,25% à 12,99 euros, la plus forte hausse enregistrée à Paris. Wall Street repart à la hausse Après une séance indécise, les marchés boursiers américains sont repartis à la hausse. Les investisseurs ont profité de la chute de certains titres pour réaliser des achats à bon compte, en particulier sur les valeurs technologiques. Le Dow Jones gagne 0,92% à 7.775,60 points, et le Nasdaq 0,51% à 1.314,40 points. La publication des rapports des douze Réserves fédérales régionales, le Livre Beige, confirme la perte de vitesse de l’économie américaine depuis le début de l’année. “De nombreuses informations indiquent que les incertitudes économiques et géopolitiques répriment les dépenses de consommation et les investissements des entreprises, et exercent un frein sur les anticipations à court terme.” Richard Parsons, le p-dg d’AOL Time Warner, a annoncé le souhait de son groupe de céder entre deux et quatre milliards de dollars d’actifs. Principaux visés, les activités d’édition, et les équipes de sport. Quant à la filiale des activités câbles, AOL TW, elle pourrait être mise sur le marché avant la fin de l’été.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur