Bourse : l’indifférence face au ‘Non’ du referendum

Cloud

Pas de surprise en ce lundi de fermeture des places boursières anglo-saxonnes. Même la victoire du ‘Non’ en France n’a pas eu l’effet de sanction sur les marchés comme annoncé par certains. Seul l’euro s’inscrit à la baisse?

Comme nous l’avions anticipé, le rejet du projet de Traité Constitutionnel par 55% des électeurs français n’a pas eu d’effet sur les marchés. Le ”

coup rude porté au processus de construction européenne” laisse froid les investisseurs. La victoire du ‘Non’ au référendum sur la Constitution européenne n’a pas empêché la Bourse de Paris de terminer en légère hausse. Le CAC40 gagne 0,07% à 4.134,87 points. C’est symbolique, mais suffisant pour marquer l’indifférence relative des investisseurs ! Les places boursières anglo-saxonnes fermées ? Memorial Day à Wall Street et Spring Bank Holiday à Londres – n’ont pas imprimé leur marque sur les places européennes. Dans l’indifférence des marchés, seul l’euro encaisse le résultat du referendum. La monnaie européenne a touché son plus bas niveau des sept derniers mois, à 1,2469 dollar pour 1 euro à la clôture de Paris. Et ce n’est pas une si mauvaise chose, en particulier pour nos exportations. Les trois quarts des valeurs cotées à Paris terminent dans le vert. Les technos échappent à la règle et se sont placées majoritairement à la baisse. Si Infogrames progresse de 1,59% et Alcatel de 1,47%, Capgemini recule de -2,13%, Atos Origin de -1,37%, Steria de -1,31% et UbiSoft de -0,78%. Le World Semiconductor Trade Statistics affiche une progression de 6,8% des ventes mondiales de semiconducteurs, à 18,2 milliards de dollars sur un an en avril. Le chiffre profite au secteur, STMicroelectronics gagne 0,49%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur