Bourse : l’indifférence face au ‘Non’ du referendum

Cloud

Pas de surprise en ce lundi de fermeture des places boursières anglo-saxonnes. Même la victoire du ‘Non’ en France n’a pas eu l’effet de sanction sur les marchés comme annoncé par certains. Seul l’euro s’inscrit à la baisse?

Comme nous l’avions anticipé, le rejet du projet de Traité Constitutionnel par 55% des électeurs français n’a pas eu d’effet sur les marchés. Le  »

coup rude porté au processus de construction européenne » laisse froid les investisseurs. La victoire du ‘Non’ au référendum sur la Constitution européenne n’a pas empêché la Bourse de Paris de terminer en légère hausse. Le CAC40 gagne 0,07% à 4.134,87 points. C’est symbolique, mais suffisant pour marquer l’indifférence relative des investisseurs ! Les places boursières anglo-saxonnes fermées ? Memorial Day à Wall Street et Spring Bank Holiday à Londres – n’ont pas imprimé leur marque sur les places européennes. Dans l’indifférence des marchés, seul l’euro encaisse le résultat du referendum. La monnaie européenne a touché son plus bas niveau des sept derniers mois, à 1,2469 dollar pour 1 euro à la clôture de Paris. Et ce n’est pas une si mauvaise chose, en particulier pour nos exportations. Les trois quarts des valeurs cotées à Paris terminent dans le vert. Les technos échappent à la règle et se sont placées majoritairement à la baisse. Si Infogrames progresse de 1,59% et Alcatel de 1,47%, Capgemini recule de -2,13%, Atos Origin de -1,37%, Steria de -1,31% et UbiSoft de -0,78%. Le World Semiconductor Trade Statistics affiche une progression de 6,8% des ventes mondiales de semiconducteurs, à 18,2 milliards de dollars sur un an en avril. Le chiffre profite au secteur, STMicroelectronics gagne 0,49%.


Avis d'experts de l'IT