Bourse: l’ombre du secteur bancaire US

Cloud

La Bourse de Paris a terminé en retrait de 0,63%. La Bourse de New York a terminé en baisse, le Nasdaq a perdu 0,54%

La Bourse de Paris a terminé en retrait de 0,63%, dans un climat lourd, les pertes abyssales de la banque américaine Citigroup – des dépréciations supplémentaires de 8 à 11 milliards de dollars dans son portefeuille de crédits hypothécaires à risques ; le p-dg, Charles Prince, est “démissionné” ; il part avec un parachute colossal (on parle de plus de 50 M$!). Cette démission spectaculaire suit de quelques jours celle du p-dg de Merril Lynch, Stanley O’Neal, également désigné comme co-responsable de pertes historiques et de dépréciations d’actifs.

Le dollar américain s’est affiché en baisse par rapport au yen sur la bourse de Tokyo mardi dès 8h50 heure locale (3h50 GMT)

Ce premier lundi de novembre n’a pas profité d’un bon indicateur économique américain: l’indice composite d’activité du secteur des services aux Etats-Unis a progressé à 55,8% en octobre (contre 54 % attendu).

La Bourse de New York a terminé en baisse lundi: le Dow Jones a cédé 0,38% (recul de 51,70 points à 13.543,40 points) et le Nasdaq a perdu 0,54% (recul de 15,20 points à 2.795,18 points).

Google a gagné 2,02% à 725,65 dollars, après avoir annoncé la préparation, avec 33 alliés (fabricants de téléphones dont Motorola et Samsung, opérateurs, développeurs) d’un système “ouvert” et gratuit pour téléphones mobiles (lire notre information).

Dell a reculé de 0,33% à 29,97 dollars, après avoir annoncé l’acquisition de la société EqualLogic (systèmes de stockage informatique) pour environ 1,4 milliard de dollars ( cf. notre information).

A Paris, le CAC 40 a cédé 35,80 points à 5.684,62 points, dans un volume d’échanges de 5,73 milliards d’euros. Les investisseurs s’inquiétent des difficultés des banques et du groupe aéronautique et de défense EADS, constatait Boursorama. Londres et Francfort ont également reculé.

L’euro, qui avait établi un nouveau record face au dollar vendredi à 1,4528 dollar, est repassé lundi sous le seuil de 1,45 dollar pour un euro.

Le groupe Steria n’a pas profité de l’annonce de la reconduction de son mega-contrat avec SNCF sur la maintenance et la mise à niveau de l’application relations clients auprès des régions (programme des TER, avec 4 millions de passagers annuels).

Principales valeurs repères:

En positif:

Gemalto: 20,85 0,39%

Sopra: 62,37 2,25%

En négatif:

Business Objects: 41,44 -0,38%

Completel 35,51 -0,39%

Atos 40,13 -0,62%

Iliad (Free) 69,20 -0,76%

Alcatel:6,22, -0,8%

France Télécom 25,41 -0,94%

Dassault Systèmes 42,20 – 1,01%

Capgemini 41,61 -1,89%

Avenir Télécom 1,87 -2,09%

Steria 30,42 -2,62%


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur