Bourse : l’OPE sur Transiciel ne profite pas à Cap Gemini

Cloud

Séance du lundi 20 octobre : le marché a balancé entre les résultats trimestriels des entreprises, encourageants et les rares indices économiques, décevants. Une hésitation qui profite à la prudence, voire au pessimisme

Le CAC40 progresse de justesse, 0,15% à 3.358,80 points. L’indice de la Bourse de Paris a évolué au gré de son homologue américaine, où la tendance reste mitigée dans l’attente de publications de résultats plus engagées vers la reprise.

Selon l’OFCE, la politique économique et budgétaire confuse du gouvernement, la prudence des ménages et la montée du chômage à 10% ne permettront pas à la France de sortir de la crise en 2004, malgré que son économie devrait enregistrer une croissance de cette dernière de 1,5%. Investissement des entreprises, 0,9%, et consommation des ménages, 1,5%, n’enregistreront qu’une croissance faible.

A Wall Street, le Dow Jones termine en légère hausse, 0,58% à 9.777,94 points, ainsi que le Nasdaq, à 0,67% à 1.925,14 points. Les volumes d’échanges sont restés modérés, les investisseurs restent dans l’attente de la publication de résultats d’entreprises importants, plus du tiers des 500 premières entreprises américaines pour le milieu et la fin de la semaine.

Le titre Cap Gemini reste tendu malgré que le conseil d’administration de Transiciel ait confirmé son accueil favorable à l’OPE du groupe. Cap Gemini encaisse une des plus fortes baisses sur Paris, d’autant plus qu’il a révisé à la baisse ses prévisions de chiffre d’affaires pour le second semestre, qui devrait être inférieur au premier, arguant de la chute des commandes au troisième trimestre.

Merril Lynch a créé la ‘mauvaise’ surprise en dégradant la note du secteur des semiconducteurs, malgré l’accumulation de bons résultats. Une position qui pèse sur les entreprises du secteur, et en particulier sur STMicroelectronics.

Sagem publie des résultats trimestriels en forte progression, notamment sur le mobiles. En un an, son résultat net est passé de 15,6 à 35,4 millions d’euros, et son chiffre d’affaires de 600 à 750,6 millions d’euros.

Texas Instruments fait lui aussi un bond : son chiffre d’affaires trimestriel grimpe de 13% tandis que son résultat net progresse en un an de 188 à 447 millions de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur