Bourse : marché frileux, technos en baisse

Cloud

Après cinq séances de rebond, la Bourse ouvre la semaine en repli dans un marché particulièrement calme, d’autant que les investisseurs américains sont majoritairement en vacances et que Wall Street clôture en nette baisse

La séance d’ouverture de la semaine, ce lundi 29 août, a été marquée par les prises de bénéfices, en particulier sur les valeurs technologiques, qui ont fait chuter les places boursières européennes alors que Londres était fermé.

La Bourse de Paris ne déroge pas à la règle et se replie, confortée par la tendance à Wall Street. Le CAC40 recule de 0,34% à 3.636,71 points. Entre la tenue de la convention républicaine à New York et la perspective du prochain long week-end aux Etats-Unis (fête du travail), les opérateurs ont brillé par leur absence à la Bourse de New York. C’est la dérive pour Wall Street, qui s’inscrit à la baisse. Le Dow Jones recule de 0,71% à 10.122,52 points, et le Nasdaq de 1,37% à 1.836,49 points. Les chiffres des dépenses des ménages américains ont surpris le marché, sans pour autant l’influencer sérieusement. Après un repli révisé à 0,2% en juillet, le mois d’août enregistre une progression pour le moins inattendue de 0,8%. En revanche, les revenus n’ont progressé que de 0,1%. Le cours du pétrole a encore fortement reculé au Nymex, où le baril de brut léger est repassé temporairement sous la barre des 42 dollars, avant de terminer à 42,28 dollars, démontrant un jeu spéculatif sur le brut alors que la tendance est à la baisse. Le dollar est en baisse, mais sur un volume plutôt étroit au marché des changes. A New York, le billet vert termine à 1,2054 dollar pour 1 euro. Les valeurs technologiques terminent majoritairement à la baisse. Gemplus perd 2,84%, Atos Origin 2,39%, GFI Informatique 2,17%, France Telecom 1,97%, Capgemini 1,62%, et même Alcatel 1,58%. Après avoir profité la semaine dernière de spéculations sur les concentrations du secteur des jeux vidéo, Infogrames plonge de 7,65% sous les prises de bénéfices. Ubi Soft suit et perd 3,41%. Vivendi Universal perd 0,14% après l’article de La Tribune qui évoque l’éventualité d’une enquête de la Commission européenne sur le changement de régime fiscal du groupe.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur