Bourse: mauvaise semaine à Paris comme à Wall Street

Régulations

Les nouvelles sur la conjoncture économique étaient trop médiocres, voire inquiétantes: les places boursières ont toutes reculé sur la dernière semaine de février

Sur fond de campagne électorale, les rumeurs de récession sont reparties de plus bel aux Etats-Unis. En attendant des chiffres sur l’état de l’économie à paraître en cette première semaine de mars.

La semaine écoulée ressort en négatif pratiquement partout.Le Dow Jones a perdu presque un point à 0,92%, à 12.266,39 points. Le Nasdaq a également fini sur une note sombre avec un recul de -1,38% à 2.271,48 points.

Cela dit, il faut se consoler: février a sauvé les meubles par rapport à janvier. Sur le mois écoulé, le Dow Jones n’a cédé que 3,03%, contre 4,03% en janvier, et le Nasdaq est à -4,95% (contre 9,89%). Pour New York, il s’agit du 4è mois consécutif à la baisse.

Pour rappel, le contexte est plombé : le baril de pétrole a dépassé le cap historique des 103 dollars, le dollar a encore décroché face à l’euro (1,52 dollar pour un euro – un seuil depuis le lancement de la devise européenne en 1999.

La stagflation est devenue la nouvelle crainte des investisseurs. Ils redoutent que la Fed ne soit sur une corde raide, entre trop baisser ses taux et laisser bondir l’inflation, ou ne pas baisser assez et faire plonger l’économie en récession“, résume un analyste d’Ethan Harris (Lehman Brothers).

A la Bourse de Paris, ce vendredi 29 février, le CAC 40 a encore reculé: -1,53% à 4.790,66 points. Toutes les valeurs techno sont en repli, sauf Soitec légèrement en hausse. Mais STMicroelectronics a perdu 3,38% à la veille d’une excellente nouvelle : un investissement de 1,2 milliard d’euros sur le site de Crolles , en partenariat avec IBM et Freescale.

A noter que Vivendi a cédé 1,61% à 26,22 euros après avoir publié des résultats 2007 dans la moyenne basse des prévisions. Les investisseurs seraient déçus par les performances médiocres de SFR. Téléperformance, le spécialiste des centres d’appel, a dégringolé de 6,47% à 20,97 euros: il est affecté par les pertes colossales de son client Sprint Nextel -lequel, comme nous l’écrivions dû provisionné une perte de 30 milliards d’euros, suite au rachat de Nextel mais le numéro 3 des opérateurs mobiles américains vient également de faire savoir qu’il a déjà anticipé une perte de 1,2 million d’abonnés sur le 1er trimestre 2008, après en avoir déjà perdu 683.000 au 4è trimestre 2007.

LaCie a reculé -4,43% à 4,75 euros après avoir annoncé des résultats en baisse au 1er semestre 2007-2008.

Sur l’ensemble de la semaine, l’indice CAC 40 a reculé de 0,70% à 4790,66 points. Le mois de février est en retrait de 1,6%, ce qui signifie une limitation des dégats comparativement au mois de janvier où le CAC 40 avait chuté de 13,3%.

Cotation en euros, évolution en pourcentage, séance du 29 février 2008

Soitec Silicon: 4,16 soit +0,48%

Gemplus: 1,37 soit 0,00%

Sopra: 45,84, soit -0,35%

France Télécom: 22,28 soit -1,20%

Atos Origin: 35,83 soit -1,84%

Gemalto: 18,43 soit -2,38%

Schneider Electric (MGE, APC): 75,72,77 soit -2,64%

Alten: 21,10 soit -2,76%

Capgemini: 36,44 soit -3,19%

STMicroelectronics: 8,00 soit -3,38%

Alcatel-Lucent: 3,91 soit -3,46%

Altran: 4,50 soit -3,73%

Steria: 19,86 soit -4,52%


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur