Bourse: New York en légère baisse, l'Europe dispersée

Régulations

On était presque au rebond. Mais Boeing a plombé le Dow Jones. La baisse est minime. A Paris, aléas autour d’Iliad Free et les semi-conducteurs

Cette séance du 23 juin à New York a été marquée par une légère baisse, dans un marché prudent avant la fin de la réunion de la Fed, la banque centrale américaine.

Le décrochage du titre Boeing, -6,5%, est désigné comme principal responsable du recul de l’indice et le rebond, trop timide, des secteurs de l’énergie et de la finance, n’a pas compensé.

Boeing a, une nouvelle fois, repoussé mardi le premier vol d’essai du 787 “Dreamliner” et indiqué qu’il faudrait “plusieurs semaines” pour déterminer le calendrier des premières livraisons de l’appareil.

Les valeurs américaines avaient tenté un rebond technique à l’ouverture, après les fortes prises de bénéfices de la veille.

Le Dow Jones (valeurs industrielles) a terminé en baisse de 16 points, soit -0,2%,à 8.322,91 points.

Le Nasdaq (valeurs technologiques) a cédé 1 points, soit -0,1%, à 1.764,92 points.

En Europe, les places boursières se sont dispersées, en se redressant -relativement. Le DJEurostox50 a perdu lui 0,3%. Sur les autres places européennes, les indices terminent en ordre dispersé: le Dax de Francfort avance de 0,3% mais la Bourse de Londres a reculé de 0,1%.

A Paris, l’indice CAC 40 s’est effrité de 0,21% ou 4,43 points, à 3.116,82 points.

A noter que Soitec, lâché la veille, a fait ce 23 juin, un bond exceptionnel de +21,6% après la révision à la hausse de sa prévision d’activité pour le premier trimestre de l’exercice 2009-2010. Le spécialiste du silicium sur isolant anticipe une croissance de son chiffre d’affaires au T1 de son exercice 2009-2010 supérieure de 20% au T4 de l’exercice précédent et a réaffirmé ne pas être en mesure de fournir des prévisions d’activité sur l’exercice.

A l’inverse, ST-Microelectronics a perdu 4,2% (à 5,1E), tandis que Le Figaro révélait qu’Areva envisagerait de céder sa participation de 11% dans le fabricant de semi-conducteurs.

Iliad (Free) a reculé de -3,3% à 69,62 euros, après qu’Exane BNP Paribas a abaissé sa notation et réduit son objectif de cours de 90 à 85 euros. Par ailleurs, le président de l’Autorité des télécoms (Arcep), Jean-Ludovic Silicani, déclare dans une interview aux Echos mardi estime qu’il y a “une probabilité non négligeable qu’il y ait au moins deux candidats”.

__

A Paris, évolution des cours (titres “technologiques”, c= CAC 40), ce 23 juin 2009, en valeur, et évolution par rapport au 22 juin (en pourcentage). . en hausse:

SOITEC SILICON : 4.900(c) +21.59%

ALTEN : 11.850(c) +0.98%

ALTRAN TECHNOLOGIES : 2.020(c) +0.40%

GFI : 2.65(c) +0.38%

INGENICO : 13.630(c) +0.37%

FRANCE TELECOM : 16.115(c) +0.25%

GEMALTO : 22.62(c) +0.09%

SOPRA GROUP : 27.000(c) inchangé 0%

. en baisse:

ALCATEL-LUCENT : 1.768(c) -0.11%

DASSAULT SYSTEMES : 31.235(c) -0.81%

GROUPE STERIA : 12.605(c) -0.87%

CAP GEMINI : 24.680(c) -1.10%

ATOS ORIGIN : 22.635(c) -1.72%

ILIAD ( FREE ) : 69.620(c) -3.30%

STMICROELECTRONICS : 5.091(c) -4.21%

___

Sources: AP, AFP, Reuters, Cercle Finance, Boursorama, Agence de Presse Magazine/Silicon.fr


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur