Bourse : New York faiblit, l'Europe maintient la hausse

Cloud

Les incertitudes sur la relance aux USA ont finalement grevé Wall Stret

Sur les places boursières mondiales, la journée avait bien débuté ce 4 février. La Bourse de New York avait démarré en bonne position, à la hausse. Mais renversement de tendance hélas en milieu de journée. De nouvelles interrogations ont surgi, portant sur la capacité de la nouvelle administration américaine à affronter la récession.

Le Dow Jones a reculé en fin de séance en baisse de 1,51%, soit un recul de 121 points à 7.956,66 points

Le Nasdaq a, lui aussi, fait machine arrière pour s’inscrire en très légère baisse de -0,08%, ne cédant qu’un point à 1.515,05 points.

Le bon indice du secteur des services aux Etats-Unis, publié en début de journée, n’a pas suffi pour maintenir le retour à l’optimisme enclenché la veille.

A nouveau, les investisseurs se sont inquiétés de l’état de santé du système bancaire. Ils continuent de s’interroger sur la capacité de l’administration Obama à stabiliser ce secteur, toujours handicapé par un portefeuille d’actifs “toxiques”.

L’action de Bank of America a chuté de -11,32 %, sous les 5 dollars, son plus bas niveau depuis 18 ans.

A noter que Walt Disney a chuté de -7,86% à 19,00 dollars, de même que Time Warner en recul de -3,68% après avoir plongé dans le rouge au quatrième trimestre 2008 et sur l’ensemble de l’année.

Dans la foulée, l’éditeur de jeux vidéos Electronic Arts aurait dû chuter, mais ayant déjà donné ses chiffres. Mais les investisseurs avaient déjà pris en compte ses médiocres perspectives ; du coup, le titre a bondi de +11,42% à 17,27 dollars.

En Europe, les places boursières n’ont pas vu venir la baisse de Wall Street. Elles se sont maintenues fortement à la hausse, comme la veille.

Londres a gagné +1,54%, Francfort +2,69% ; l’Eurostoxx 50 est à +2,35% et l’EuroFirst 300 à +2,37%.

Même bonne tendance à Paris, où le CAC 40 a repassé la barre de 3.000 points: il s’est affiché en hausse +2,90%, gagnant 86,6 points,à 3.068,99 points.

A noter que France Télécom a accusé la plus forte baisse (-0,70%) à 18,42 euros : Orange a perdu en appel son action pour tenter de maintenir la vente en exclusivité de l’iPhone d’Apple. L’opérateur a décidé de faire appel, cette fois, à la Cour de Cassation.

Le titre Alcatel a confirmé sa hausse, mais n’a pas pu maintenir son envolée de la matinée (jusqu’à +9% !) : l’action gagne honorablement +2,46% à la clôture. Pour rappel, le groupe a rassuré grâce à un résultat opérationnel redevenu positif au 4è trimestre 2008, ce qui a compensé l’annonce d’une perte colossale de 5,2 milliards d’euros, due pour les trois-quarts à la dépréciation des actifs du groupe.

__

A Paris, évolution des cours (titres “technologiques”, CAC 40), ce 4 février 2009, en valeur, et évolution par rapport au 3 février (en pourcentage). . en hausse ALTRAN TECHNOLOGIES 2.500(c) +5.93%

ALTEN 12.840(c) +5.55%

GEMALTO 19.92(c) +4.68%

CAP GEMINI 27.950(c) +4.49%

ILIAD ( FREE ) 67.850(c) +2.87%

DASSAULT SYSTEMES 30.130(c) +2.50%

ALCATEL-LUCENT 1.501(c) +2.46%

INGENICO 13.540(c) +2.42%

SOITEC SILICON 2.590(c) +1.97%

ATOS ORIGIN 19.350(c) +1.60%

GROUPE STERIA 8.252(c) +1.50%

STMICROELECTRONICS 4.094(c) +0.91%

GFI 2.550(c) +0.79%

. en baisse

FRANCE TELECOM 18.420(c) -0.70%

SOPRA GROUP 31.000(c) -1.26%

Sources: AP, AFP, Reuters, Cercle Finance, Boursorama, Agence de Presse Magazine/Silicon.fr


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur